OGC Nice - EA Guingamp (3-0) : le Gym noté triple A

Les Aiglons se sont imposés de fort belle manière cet après-midi, face à Guingamp, grâce à un seul homme : Youcef Atal, auteur d'un triplé.

Pour la première fois de la saison, le Gym a marqué trois buts en un match. Ceci n’est pas un exercice ! En mal de buts cette saison, peinant à trouver le bon équilibre entre une défense solide et une attaque de feu, Nice s’en est remis à un seul joueur, pourtant latéral de formation.

Dès la neuvième minute, sur un centre de Adrien Tamèze, Youcef Atal reprend le ballon de vollée et trompe le portier guingampais (1-0, 9e). Repositionné sur l’aile, l’international algérien a déjà marqué trois buts cette saison et s’en offre un quatrième.

Idéalement lancés, les Aiglons dominent la première mi-temps et manquent de doubler la mise juste avant la pause, quand le coup-franc de Malang Sarr s’écrase sur le poteau de Marc-Aurèle Caillard.

L’ARME F-ATAL

En seconde mi-temps, Guingamp revient avec plus d’intentions. Merghem (51e) et Ngbakoto (56e) tentent de recoller au score. Sans succès.

Derrière, Youcef Atal décide de tuer le match. Il récupère le ballon au milieu de terrain, efface un défenseur grâce à un contre favorable, puis accélère, le but droit devant. Pas attaqué, il approche de la cage et marque en taclant, anticipant la sortie de Caillard (2-0, 68e).

Le match semble plié mais pour Atal, pas encore. Lancé par Saint-Maximin, Sacko déborde sur le côté droit et centre fort au second poteau, où il trouve... Atal, qui tacle le ballon pour s’offrir un triplé (3-0, 73e). Incroyable.

L’international algérien sort quelques minutes plus tard, ovationné par le public niçois, conquis par sa nouvelle star. Il observera du banc ses coéquipiers gérer leur fin de match sans se mettre en danger et assurer un succès probant qui fait du bien au moral.

LA STAT’ : 1985

Youcef Atal est le premier joueur algérien à inscrire un triplé en Ligue 1 depuis Chérif Oudjani le 12 octobre 1985 avec Laval face à Toulouse.

Le dernier niçois a avoir marqué un triplé était Alassane Pléa, à Metz en octobre 2016 (il a entre-temps marqué un quadruplé à Guingamp, un an plus tard). Quant au dernier triplé niçois à l’Allianz Riviera, il faut remonter à Hatem Ben Arfa, auteur d’un triplé en 2016 contre... Rennes, avec qui il vient de gagner la Coupe de France.

LA RÉACTION DE PATRICK VIEIRA

« Je suis vraiment très content cet après-midi, on a fait un match complet. Dans les aspects défensifs, offensifs, au niveau du jeu produit nous avons été très bons. Nous allons nous fixer des objectifs pour finir le plus haut possible au classement. De toute façon, on n’a rien à perdre. On sait que pour l’Europe ce sera très compliqué mais ça fait partie de notre métier d’y croire et de tout donner ».

LA RÉACTION DE MALANG SARR

« Après la défaite face à Caen, j’avais dit qu’il fallait prendre ce match-là comme une revanche. Il fallait corriger tous les compartiments du jeu dans lesquels nous avions pêché. Je suis content du travail réalisé. On ne va rien lâcher et continuer à croire à l’Europe dur comme fer. Des matchs comme celui-là devront nous servir de tremplin pour la fin de saison. Nous devrons être encore plus costauds et engranger des victoires jusqu’à la fin ».

LA RÉACTION DE YOUCEF ATAL

« C’est la 1re fois que je mets un triplé. Je suis très heureux, je n’ai jamais ressenti dans ma vie des sentiments comme ça. A chaque fois que tu marques, tu as envie d’en mettre un 2e, puis un 3e... La victoire est importante, surtout que la semaine passée, nous avons été tenus en échec. Il ne reste pas beaucoup de matchs, on va se donner à fond et j’espère qu’on va bien finir. Le poste d’ailier ? Je préfère arrière droit, mais si le coach préfère que je joue ailier, j’y vais ».

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 3-0 EA Guingamp (1-0 à la mi-temps)

Affluence : 16 374 spectateurs

Arbitre : Hakim Ben El Hadj

Buts : Atal (10’, 68’, 73’), pour Nice

Avertissements : Dante (16’), Tameze (37’), Burner (73’) pour Nice ; Merghem (19’) pour Guingamp.

OGC Nice : Benitez - Burner, Hérelle, Dante (cap), Sarr - Lees-Melou, Tameze, Makengo (Danilo 65’) - Saint-Maximin (Jaziri 83’), Sacko, Atal (Ganago 77’).

EA Guingamp : Caillard - Ikoko, Sorbon (cap), Djilobodji, Rebocho - Merghem (Blas 77’), Phiri (Didot 70’), Ndong, Thuram - Ngbakoto, Coco (Mendy 63’).

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message