OGC Nice - SM Caen (0-1) : Nice tombe dans le piège

Le Gym a certainement dit au revoir à ses espoirs de Coupe d'Europe en s'inclinant à domicile face à la lanterne rouge du championnat (0-1). Et pourtant, il y avait la place...

La réception de Caen avait tout du match piège. Derniers de Ligue 1 avec seulement cinq buts marqués en 2019, les Normands jouent leur maintien sur les dernières journées, au coude à coude avec Guingamp et Dijon.

D’entrée de jeu, c’est Nice qui prend le contrôle du ballon, comme souvent à domicile. Lees-Melou se procure une première occasion mais frappe dans le petit filet (6e). Les caennais tirent pour la première fois au but peu avant la mi-temps, mais Benitez veille (43e).

Le principal événement de la première mi-temps est un coup-franc de Malang Sarr dévié par la main de Alexander Djiku. Après recours à la vidéo, le Gym obtient un pénalty (27e). Rémi Walter s’élance pour le tirer mais Brice Samba le repousse.

En seconde mi-temps, Srarfi voit sa frappe repoussée par un Samba impérial (49e). Puis c’est Saint-Maximin qui se casse les dents sur le mur caennais, imité quelques instants plus tard par Lees-Melou (69e).

Et à la surprise générale, cinq minutes plus tard, Caen ouvre le score sur un corner, le centre étant dévié par Tchoukounté, niçois d’origine et entré en jeu, puis repris par Djiku du genou (0-1, 74e).

Malgré les entrées prometteuses des jeunes Brazao et Jaziri, le Gym se réveille trop tard et n’égalise pas. Une défaite cruelle mais presque prévisible tant les Aiglons manquent d’efficacité offensive. Une absence d’attaque et de buts qui leur a probablement coûté, ce soir, de précieux points dans la course à l’Europe.

LA RÉACTION DE PATRICK VIEIRA

« On a beaucoup de frustration par rapport au match que l’on a effectué. Dans l’ensemble c’était plutôt un bon match, mais nous avons eu trop de déchet dans les trente derniers mètres. Des mauvais choix. Le penalty manqué aurait pu changer le match. Je n’ai pas grand chose à reprocher aux joueurs, je les ai senti concentrés, impliqués. On a manqué de réussite devant le but, à l’image de notre saison. On arrive à produire du jeu dans l’ensemble mais nous avons trop de mauvais choix, ce qui nous complique la tâche pour marquer des buts ».

LA RÉACTION DE ADRIEN TAMEZE

« C’était important de gagner, regrettait le milieu de terrain. On reçoit deux fois à la maison et avec nos bons résultats ces derniers temps, il fallait enchainer. Ils ont marqué sur un coup de pied arrêté, on a été puni. C’est dommage. L’Europe ? Il y a encore pas mal de matchs, il y a encore quelque chose à jouer, le championnat est homogène, il ne faut pas se déconcentrer et prendre les trois points contre Guingamp. On ne peut pas dire que le penalty raté est le tournant du match car ensuite nous avons eu d’autres occasions que l’on n’a pas su mettre au fond. Ce manque de réalisme nous met en danger, et ce soir on est punis… »

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 0-1 SM Caen (0-0 à la mi-temps)

Affluence : 17 092 spectateurs

Arbitre : Jérôme Miguelgorry

Buts : Djiku (74’) pour Caen

Avertissements : Lees-Melou (16’), Dante (89’) pour Nice ; Djiku (27’) Ninga (61’) pour Caen

OGC Nice : Benitez - Burner (Jaziri 77’), Herelle, Dante (cap), Sarr - Lees-Melou, Tameze, Walter (Brazão 77’) - Atal, Saint-Maximin, Srarfi (Sacko 66’).

SM Caen : Samba - Zahary, Djiku, Gradit, Imorou - Oniangué (cap), Deminguet, Khaoui (Tchokounté 63’) - Sankoh (Armougom 67’), Crivelli (Guilbert 78’), Ninga

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message