Un nul au goût amer (1-1)

Pour cette rencontre, Patrick Vieira décide d’aligner un 4-3-3. Benitez, l’infranchissable gardien argentin, est dans les buts. En défense centrale, on retrouve la charnière brésilienne composée de Danilo et Dante. Côté gauche, Hérelle est titulaire et Malang Sarr, qui effectue son grand retour, évolue côté droit. Au milieu de terrain, Cyprien et Claude-Maurice sont alignés une nouvelle fois et sont accompagnés par Pierre Lees-Melou. Enfin, en attaque, on retrouve Adam Ounas sur l’aile gauche et Myziane Maolida côté droit, qui remplace Ganago. Kasper Dolberg est présent à la pointe de l’attaque.

Le Gym démarre très fort ce match avec une grosse pression exercée dans le camp rennais. Cyprien et Lees-Melou récupèrent énormément de ballons et transmettent rapidement aux ailiers. Ces derniers se retrouvent très souvent en bonnes positions pour centrer et créent ainsi de belles situations d’ouvrir le score pour le Gym.

Ounas par exemple, qui à la 16e minute, adresse un centre parfait du gauche pour Claude-Maurice, seul au point de penalty. Cependant, ce dernier ajuste trop sa tête et le ballon passe au ras du poteau gauche de Mendy.

Dolberg également, qui coupe la trajectoire du ballon sur un centre à mi-hauteur de Maolida. Le danois réalise une talonnade qui surprend le gardien rennais et le cuir vient s’échouer sur la barre transversale (32e).

A la fin de cette première mi-temps, les deux équipes sont dos-à-dos. Ce premier acte aura été très rythmé entre les deux équipes qui se montrent offensives pour tenter d’ouvrir le score et laissent ainsi des espaces dans le dos de leurs défenses.

Dès le début de la seconde mi-temps, les niçois profitent d’un coup du sort pour inscrire le premier but de cette rencontre. En effet, sur un débordement de Lees-Melou, le défenseur rennais Mexer se blesse derrière la cuisse et s’écroule sur le terrain. Il laisse ainsi filer le milieu niçois qui s’infiltre dans la défense rennaise et trouve Dolberg, au deuxième poteau, qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (47e).

Cependant, ce but sonnera comme un déclic pour les rennais qui se reprennent en main et dominent tout le reste du match. Les niçois reculent alors dangereusement et laissent les bretons se procurer de nombreuses occasions.

Les azuréens parviennent à résister jusqu’à la 80e minute. Flavien Tait profite d’un duel entre Niang et Danilo pour récupérer le ballon dans la surface et tromper Benitez d’une demi-volée imparable au point de penalty.

Au final, aucune des deux équipes ne parviendra à inscrire un nouveau but.

Ce point n’arrange aucune des deux formations, et surtout pas l’OGC Nice qui peut voir nombreux de ses poursuivants lui passer devant à l’issue de cette journée.

Source Image : Ogcnice.com

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message