Football (L1) : Nice-OM les sanctions tombent

Après avoir longuement auditionné les acteurs de la rencontre Nice-OM du dimanche 22 août, puis délibéré pendant près de deux heures, la Commission de discipline de la LFP a enfin rendu son verdict.

Arrêté à la 75e minute à cause de l’envahissement du terrain des supporters azuréens - qui s’en sont pris notamment à Dimitri Payet qui avait renvoyé un projectile reçu en direction de la tribune -, le match a été donné à rejouer sur terrain neutre et à huis clos.

En ce qui concerne les sanctions individuelles, le défenseur espagnol de l’OM Alvaro Gonzalez a écopé de deux matches de suspension, tandis que Dimitri Payet s’est vu infliger un match de suspension avec sursis. Le préparateur physique argentin Pablo Fernandez, qui a frappé un supporter présent sur la pelouse, est suspendu jusqu’au 30 juin 2022

Côté Niçois, le club écope d’un retrait de deux points au classement dont un avec sursis, ainsi que trois matches à huis clos dont celui délocalisé contre l’OM.

Partager

Laisser un commentaire