Football : Nice largement battu par Lens ,admirable de ténacité, au terme d’une rencontre animée et électrique

Le Gym est capable de coups d’éclat comme de chutes inexplicables. C’est cette version que le Gym a offert ce dimanche, sur la pelouse d’une équipe de Lens survoltée, dans une rencontre marquée par trois expulsions.

Plus que la contre-performance des Aiglons, il conviendra de souligner, par-dessus tout, la petite prouesse des Sang et Or, qui ont su déjouer les plans niçois à force d’enthousiasme et de solidarité. Le tout avec une infériorité numérique pendant une durée non-négligeable. Dès le quart d’heure de jeu, Haïdara a laissé ses coéquipiers à dix suite à une grosse faute sur Atal (15e). Une configuration qui aurait pu permettre aux Aiglons de prendre l’avantage avec un peu plus d’efficacité, à l’instar de Kluivert, qui a vu sa tentative heurter le montant (45e+2).

C’est au retour des vestiaires que Nice a éteint la lumière. Sur un temps fort des Sang et Or, Kalimuendo a ouvert le score en plaçant une reprise parfaite à la réception d’un centre de Doucouré (1-0, 51e). Passeur, donc, le même Doucouré a ensuite endossé le costume de buteur d’une frappe imparable dans la foulée (2-0, 55e).

Complètement déboussolés, les Niçois ont perdu pied et Lemina a été expulsé pour un geste dangereux (57e). En face, les hommes de Franck Haise n’ont rien lâché.

Mieux, ils sont parvenus à définitivement sceller leur victoire grâce à l’inévitable Kalimuendo à l’entame de la dernière de mi-heure (3-0, 67e). L’addition était réglée. Nice a même terminé à neuf après l’expulsion de Dante (90e+1). Fort de ce succès, Lens remonte à la huitième place, à quatre unités des Niçois, cinquièmes.

Partager

Laisser un commentaire