Humiliation pour le Gym face à Strasbourg, avec une nouvelle défaite à domicile (0-3)

Après un bon match nul face au PSG, Nice revenait dans son antre avec l’envie d’effacer les deux dernières défaites à domicile contre Montpellier et Metz. Pour cela, le Gym devait affronter une belle équipe de Strasbourg en pleine confiance après un succès retentissant face à Bordeaux.

Les Strasbourgeois mettent beaucoup d’intensité dans ce début de match. Ils pressent haut les niçois qui ont du mal sortir de leur camp. Et ce sont Les Alsaciens qui sont à l’origine de la première tentative de cette partie avec Adrien Thomasson qui tente une volée à 25 m (7)
Le RCSA continue de mettre en difficulté La Défense niçoise, et cette fois c’est Sissoko qui se retrouve en position de frappe, le milieu tente d’ouvrir son pied mais bute sur Benitez à la 9e minute.
Énorme occasion pour Strasbourg juste avant les 20 minutes de jeu. Sur un long ballon venu de La Défense, Diallo réussit à se débarrasser de Todibo et arrive à reprendre en s’arrachant mais ça passe miraculeusement au-dessus.
Les niçois sont vraiment très en dessous dans le jeu et dans l’engagement tandis que les strasbourgeois sont en confiance et réussissent tous leur geste. Sur une action magnifique en une touche de balle, Sissoko donne à Ajorque, ce dernier frappe du droit et marque son 9e but en Ligue 1. 0-1 pour Strasbourg à la 21e minute.
C’est un début de match catastrophique de la part des niçois qui sont dominés dans chaque compartiment du jeu. Le RCSA a frappé 8 fois au but et à cadre deux tentatives alors que le Gym est à peine rentré dans le camp de l’équipe de Julien Stéphan.
Les aiglons commencent à construire un peu plus et à tenir le ballon. Stengs et Kluivert essaient d’animer et de créer du jeu par les côtés mais pour l’instant toujours aucune frappe cadrés.
Après une longue course de Dolberg, coup franc pour le gym. C’est Justin Kluivert qui le tire ça prenait la lucarne de Steels mais c’est contré par le mur (30e)
Penalty annulé pour Strasbourg à la 41e ! Après une longue possession niçoise un alsacien dégage, Daniliuc perd le combat avec Ajorque et les strasbourgeois partent en 3 contre 1.
C’est Diallo qui prend le ballon à la gauche de la surface azuréen et se retrouve face à Todibo qui tacle. L’arbitre siffle penalty mais revient sur sa décision après avoir vu la vidéo (40e)
Cette décision peut peut être donner un nouveau souffle aux niçois car Delort est l’auteur du premier tir cadré azuréen de ce match (43e)
Delort manque l’égalisation à la 45e, Kluivert mène un contre et sert parfaitement Delort à la droite du terrain. L’attaquant algérien fait face au gardien belge du RCSA et tente une frappe entre le piqué et l’enrouler. C’est capté tranquillement par Sels.

La seconde période reprend et les niçois reviennent avec de l’envie. Les aiglons tiennent le ballon et poussent pour égaliser.
Dolberg prend le ballon en profondeur sur l’aile gauche et frappe en puissance, Sells effectue un bel arrêt (59e).
Première occasion pour les alsaciens dans cette seconde période sur coup franc. C’est Guilbert qui frappe à le frappe à l’entrée de surface, ça file juste à côté du but (68e).
3 minutes plus tard, à la suite d’un corner, Dante trouve les gants de Sels.
On entre dans le dernier quart d’heure de cette partie, l’OGC Nice domine maintenant totalement le match et se donnent les moyens d’égaliser. Les corners et les centres se multiplient mais on a toujours du mal à trouver des partenaires dans la surface.
Strasbourg marque le deuxième but contre le cours du jeu. Après un contre lance de La Défense, Guilbert centre pour Thomasson qui dévisse sa frappe, sa revient avec beaucoup de réussite sur Diallo qui reprend en talonnade. 0-2 à la 80e.
Sur la remise en jeu, le Gym va de l’avant. Atal sur son côté droit envoie une frappe puissante Stels effectue une arrêt miraculeux.
Les niçois coulent totalement… Le RCSA marque le troisième but sur un nouveau contre. Thomasson est seul dans l’axe au point de penalty, l’ancien nantais a le sang froid et lobe tranquillement Benitez pour faire disparaître les derniers espoirs niçois (84e)
A trois minutes du terme, Gameiro est proche de porter le score à 4-0 mais l’attaquant pousse trop son ballon.

C’est une défaite catastrophique pour l’OGC Nice ce dimanche sur sa pelouse. Jamais le Gym n’avait connu 3 matches sans marquer depuis qu’il joue à l’Allianz Riviera (2013), c’est également un record en Ligue 1 qu’une équipe ne marque pas dans 7 matches de championnat après 17 journée.
Après ce revers cuisant (0-3), Christophe Galtier et son staff vont devoir repartir de zéro pour remonter la pente. Les prochains matchs contre Rennes et Lens seront plus que des tests pour les Aiglons.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire