Ligue 1 : L’OGC Nice confirme en s’imposant face à Nîmes

Rencontre piégeuse pour l'OGC Nice. Les Azuréens accueillaient ce soir le Nîmes Olympique, dans le cadre de la 28e journée de Ligue 1.

Cinq jours après s’être imposés de belle manière à Rennes (2-1), les protégés d’Adrian Ursea, placés en 12e position, recevaient Nîmes (18e). Une confirmation était donc attendue de la part des Niçois. Pour cette rencontre, l’entraîneur roumain de l’OGC Nice procède à un seul changement dans sa composition d’équipe, par rapport à la formation victorieuse en Bretagne. De retour de blessure, Youcef Atal remplace Stanley Nsoki.

Une entame de match parfaite...

L’OGC Nice entame la rencontre tambour battant. Les Niçois mettent le pied sur le ballon, et la lumière provient finalement de Morgan Schneiderlin. Le capitaine des Aiglons lance en profondeur Amine Gouiri. L’attaquant niçois, excentré côté gauche de la surface, élimine son adversaire d’un crochet intérieur, avant de marquer son onzième but en Ligue 1 sur une frappe croisée du droit, à ras de terre (1-0, 4e). Dans un début de match extrêmement plaisant, les visiteurs ne tardent pas à réagir. Profitant d’un contre favorable, le milieu de terrain des Crocos, Zinedine Ferhat, se présente seul face au gardien niçois, Walter Benitez. Mais le joueur de Nîmes, placé côté gauche, ne parvient pas à trouver la cible. Sa tentative du gauche passe à quelques centimètres du poteau droit.

Dominateurs en matière de possession et d’occupation, les Niçois se montrent très convaincants. Myziane Maolida parvient à déborder côté gauche. L’attaquant trouve au second poteau l’inévitable Youcef Atal. Après un crochet intérieur, l’Algérien envoie une frappe croisée du pied gauche, à ras de terre, mais cela vient mourir à côté du poteau gauche de Baptiste Reynet, le portier nîmois, visiblement battu sur le coup. À la demi-heure de jeu, les Aiglons subissent un premier temps faible. Plusieurs tentatives nîmoises sont repoussées par les défenseurs azuréens. Sur un corner côté droit, le milieu de terrain des Gardois, Lamine Fomba, s’élève plus haut que tout le monde. Mais sa tête piquée passe à droite du poteau de Benitez. L’OGC Nice est finalement devant à la pause grâce à sa belle entame de match (1-0).

... mais une entame de seconde période ratée

À la pause, Adrian Ursea procède à un premier changement. Au milieu de terrain, Pierre Lees-Melou remplace Hicham Boudaoui. Mais les Nîmois reviennent des vestiaires avec de grosses intentions. Sur un corner côté gauche tiré en deux temps par Yassine Benrahou, l’attaquant gardois Renaud Ripart, démarqué au premier poteau, place une tête rageuse. Benitez repousse, mais Loïck Landre se montre le plus prompt pour pousser le ballon dans les cages niçoises (1-1, 50e). L’OGCN passe au travers de son début de seconde mi-temps, à l’image de ce carton jaune reçu par Atal, très en retard sur son intervention. Nîmes se montre dangereux. Lancé en profondeur, côté gauche, Ripart se présente face à Benitez, mais la frappe croisée du Gardois, à ras de terre, est parfaitement repoussée par le portier des Aiglons.

Sentant sa formation en danger, Adrian Ursea procède à deux nouveaux changements à l’heure de jeu. Jordan Mvula Lotomba remplace Flavius Daniliuc en défense. Sur le plan offensif, Kasper Dolberg effectue son retour à la compétition, à la place d’Atal. Ces remplacements font du bien aux Azuréens. Côté gauche, Lees-Melou trouve en retrait Gouiri dans la surface. L’attaquant des Aiglons enroule son ballon d’un plat du pied droit, mais sa tentative s’échoue sur le poteau gauche de Reynet. Mais Nîmes réplique aussi tôt, par l’intermédiaire de ses remplaçants. Haris Duljevic trouve d’une subtile talonnade, à l’entrée de la surface, Niclas Eliasson, mais la frappe du Suédois s’écrase sur la barre de Benitez. Il s’agit certainement du tournant de cette rencontre.

En effet, quelques secondes plus tard, Maolida déborde côté droit. Son centre est mal repoussé par Patrick Burner, le défenseur de Nîmes. Le ballon revient sur Alexis Claude-Maurice. Légèrement dans la surface, côté droit, le milieu des Aiglons envoie une frappe croisée du pied droit au fond des filets ! L’OGCN reprend l’avantage (2-1, 75e). Après ce but, Adrian Ursea procède à son quatrième changement. Maolida est remplacé par Kephren Thuram. La fin de rencontre est plus hachée, à l’image des cartons jaunes reçus par Schneiderlin et Lotomba. Nîmes se procure deux balles d’égalisation dans le temps additionnel. Entré en jeu, Naomichi Ueda profite de la sortie ratée de Benitez pour récupérer le ballon. Excentré côté gauche, le Japonais rate totalement sa reprise du pied gauche. Pas exempt de tout reproche sur cette action, Benitez se montre en revanche intraitable face à la frappe du gauche d’Eliasson, laissé seul au second poteau.

Nice enchaîne finalement un second succès de rang (2-1). Les Aiglons ont été très convaincants en première période. La seconde mi-temps fut plus délicate, mais les Niçois ont trouvé les ressources nécessaires pour aller chercher ce précieux succès. Au classement, l’OGCN est désormais 11e du championnat de France de Ligue 1. Les protégés d’Adrian Ursea affronteront, lundi, Monaco en 16e de finale de Coupe de France.

Photo : OGC Nice

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire