L’OGC Nice humilie le LOSC, champion de France en titre (0-4)

L’OGC Nice a livré une prestation de grande classe ce samedi 14 août, à 17h sur la pelouse Pierre Mauroy à Lille. Habiles devant le but et solides en défense, les niçois n’ont rien laissé aux Dogues et se sont imposés 4-0.

Pour son retour dans le Nord, Christophe Galtier avait à coeur de battre son ancienne équipe, championne de France l’an passé. Les deux équipes qui avaient fait match nul lors de la première journée (Nice contre Reims 0-0 et Lille contre Metz 3-3) se rencontraient aujourd’hui pour remporter leur première victoire de la saison. Et ce sont les aiglons qui ont pris leurs premiers trois points, et avec la manière.

Bard, Lemina, Boudaoui et Dolberg : des choix gagnants

Cette première victoire déterminante est également due aux choix de Galtier pour composer son 11 titulaires. L’arrivée et le retour de plusieurs joueurs essentiels ont fait la différence. La première titularisation de Malvin Bard sur le coté gauche, malgré un apport offensif assez faible, l’ancien Lyonnais était en place défensivement. Bouadoui sur le côté était également une des nouveautés de Galtier. L’algérien, milieu relayeur de formation, a très bien géré son match. Il inscrit le but du 2-0 d’une superbe frappe. Mario Lemina, passé par Marseille et la Juventus, a aussi été très important dans l’entre jeux pour sa première titularisation en ligue 1 depuis 2016. Enfin, le retour de Dolberg a aussi crucial pour les aiglons. Revenu de vacances après un bon euro avec 3 buts, le Danois n’a pas semblé en manque de rythme, et a marqué un doublé pour son premier match avec son nouvel entraîneur.

Le film du match : un scénario rêvé pour le Gym

Si Nice a contrôlé le match de bout en bout, c’est parce que dès l’entame de match, les aiglons se sont projetés tout de suite vers l’avant. Et cette envie a tout de suite payé, avec l’ouverture du score à la 1re minute : Gouiri fait la différence sur son côté gauche, rentre dans la surface, tire, mais c’est arrêté par Jardim. Cela revient tout de même sur Todibo qui tente sa chance à son tour, le portier brésilien sauve encore les siens, mais sans le capter le ballon qui revient dans les pieds de Dolberg qui marque cette fois-ci.
Les aiglons continuent de monter en puissance après l’ouverture du score et pressent les Lillois jusque dans leur surface. Face à la pression, Celik réalise un geste inconscient et tente de talonner en retrait pour son gardien, mais c’est Gouiri qui récupère et qui transmet à Boudaoui. Lancé dans l’axe, à l’entrée de la surface, l’algérien de 21 ans envoie un missile dans la lucarne gauche. 2 - 0 pour le Gym après 5 minutes de jeu !
Lille tentera bien de réagir en contre, mais la frappe cadrée de Burak Yilmaz et repoussée par les pieds de Benitez (38e). Les aiglons continuent de jouer leur jeu, Attal déboule sur la droite et sert Dolberg qui reprend de la tête, ça finit sur la barre transversale, mais le ballon rebondit et revient sur le danois qui retente sa chance en demi-volée. Benjamin André, devant lui contre la frappe avec son bras droit, c’est un penalty. Gouiri de plus en plus fort dans ce domaine, transforme en prenant à contre-pieds le gardien, et de 3 pour Nice juste avant la mi-temps.
À la reprise, la physionomie du match est la même, Nice affamé continue de presser les Lillois et à se projeter vers l’avant. À l’heure de jeu, corner pour les aiglons, Dante détourne le ballon et c’est Dolberg que tout le monde croyait hors-jeu qui marque d’une tête lobée, 4-0.
Les Lillois auront bien une bien occasion avec une frappe de Jonathan Bamba, sur son coté gauche, mais très bien sorti par Benitez.

C’est donc une victoire retentissante pour l’OGC Nice ce samedi. Face au champion de France sur sa pelouse, les aiglons ont dominé la rencontre mettant en place leur jeu et provoquant le scénario parfait. On a ressenti la philosophie de Galtier, l’envie et le potentiel des nouvelles recrues, cela pourrait bien être le match de référence du Gym pour cette saison.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire