L’OGC Nice s’impose face à Lorient sur le fil et se relance pour l’Europe

Dans cette 32e journée de Ligue 1, les Aiglons mettent enfin un terme à leur série sans victoire et décrochent 3 points en toute fin de match grâce à un doublé d'Andy Delort.

L’Allianz Riviera et ses supporters peuvent enfin retrouver le sourire, néanmoins il aura d’abord fallu passer par des sueurs froides pour atteindre la victoire au cours d’une rencontre très disputée.
Dès le début du match, les formations des deux équipes se mettent rapidement en place. Du coté Niçois, un bloc très haut qui impose un pressing intensif et de nombreuses passes dans le jeu, les merlus eux, optent plutôt pour un bloc bas en contre-attaque. Au quart d’heure de jeu, les rouges et noirs multiplient les passes afin de trouver des failles dans le bloc adverse mais en vain. Il faudra attendre la demi-heure de jeu pour voir la première véritable occasion de ce match avec un lob de Kluivert qui se voit repoussé de justesse par le gardien lorientais, les niçois prennent l’ascendant sur leur adversaire mais ne parviennent pas à concrétiser. Juste avant la pause le Gym parvient à se créer une belle occasion malheureusement signalée en position d’hors-jeu, avec une passe de Thuram qui trouve Gouiri dans la profondeur, le français nous offre alors un petit festival et parvient à centrer sur Delort qui loupe de peu le cadre. À la mi-temps les deux équipes se neutralisent sur le score de 0-0 sur une première période plutôt calme de part et d’autre.

De retour du vestiaire, les hommes de Christophe Galtier se montrent plus dangereux et enchaînent les occasions, jusqu’à la 52e où la percée de Thuram dans la défense lorientaise se montre récompensée d’un penalty transformé par Andy Delort. Cela fait 1-0 pour l’OGCN, mais très rapidement le match s’enflamme permettant à Lorient de recoller au score dans la foulée (61e) d’une frappe puissante de Laurienté après avoir crocheté Stengs dans la surface. Peu après une tentative raté de Delort, les merlus partent très vite en contre et trouve Moffi qui parvient à effacer le gardien niçois et enchaine d’une frappe qui se retrouve au fond des filets... heureusement pour le Gym l’attaquant est sanctionné par une position de hors-jeu. S’ensuit ensuite une domination partielle des Lorientais qui parviennent à mettre le pied sur le ballon et le feu sur les cages niçoises, Galtier réagit rapidement et opère un triple changement. Amine Gouiri laisse sa place à Kasper Dolberg, Stengs est remplacé par Boudaoui et Jordan Amavi par Melvin Bard. Les deux équipes parviennent à se créer des situations dangereuses mais manquent de justesse dans le dernier geste. À l’approche de la fin du temps réglementaire, Galtier joue ses dernières cartes, Bilal Brahimi remplace Kluivert et Thuram laisse sa place à Schneiderlin sous les applaudissements du public.
Les niçois arrachent finalement la victoire en toute fin de match (88e) grâce a un doublé de Andy Delort sur un magnifique centre de Kasper Dolberg, l’international algérien se retrouve seul au second poteau et conclu d’une tête piquée qui signe son 12e but de la saison.

À l’issue d’un match riche en rebondissement, Nice renoue enfin avec la victoire et remonte provisoirement 4e au classement, 2 points derrière Rennes. Les Aiglons affronteront Monaco mercredi prochain au stade Louis II et doivent impérativement gagner pour continuer à rêver de l’Europe, les dernières journées de championnat pour la course au podium s’annoncent passionnantes.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire