Ligue 1 (11e journée) : L’OGC Nice coule à Marseille

L'OGC Nice s'est incliné face à l'Olympique de Marseille 3-2 lors du rattrapage de la 11e journée de Ligue 1 UberEats.

Depuis quelques matchs, il y avait beaucoup de mieux du côté de l’OGC Nice, seulement ce soir les progrès n’ont pas existé. Après avoir été battu par le PSG ce week-end, il fallait retrouver le chemin de la victoire face à l’Olympique de Marseille. Adrian Ursea était orphelin de Saliba et Todibo. Tous deux arrivés cet hiver n’étaient pas qualifiés pour jouer cette rencontre. La solidité défensive gagnée depuis quelques semaines était beaucoup moins présente.

Les Marseillais ont aligné une équipe remaniée et pourtant Luis Henrique assène le premier assaut sur la cage de Benitez, la frappe du Brésilien est captée (4e). Rony Lopes réagit et tente à son tour trois minutes plus tard mais Mandanda capte sans difficulté.

Après cela, Nice a été timide et Marseille a élevé son niveau de jeu. Suite à un coup de pied arrêté, Payet met le ballon dans la surface et Alvaro arrive à récupérer et à envoyer une frappe sèche dans les buts. Imprécis techniquement, les Aiglons n’arrivent pas à réagir et à conserver le ballon. Les Phocéens ont maîtrisé et ont creusé l’écart juste avant la pause. Après un très bon travail de Luis Henrique, le Brésilien sert Khaoui. Totalement seul, le Tunisien croise sa frappe et permet à l’OM de faire le break.

Un petit réveil

Mené 2-0, Nice devait réagir au retour des vestiaires. Amine Gouiri, le porteur de cette attaque réduit le score dès l’entame de la seconde période. Le meilleur buteur du GYM reprend un centre au premier poteau et surprend Mandanda. Seulement, l’espoir a été de courte durée. Six minutes plus tard, Khaoui récupère le ballon à l’entrée de la surface, profite encore du laxisme défensif pour envoyer un missile sous la barre de Benitez (53e).

Nice semble KO et Marseille en maîtrise. Gouiri est passé tout proche de réduire la marque en grattant un ballon dans la surface, mais l’international Espoir ne cadre pas sa tentative. Après cela, peu de réelles opportunités pour les joueurs d’Adrian Ursea.

N’arrivant pas à déséquilibrer le bloc marseillais pendant de longues minutes, il a fallu attendre la fin de match pour voir des brèches s’ouvrir. Gouiri déborde côté gauche et centre au second poteau où Sellouki reprend du gauche à bout portant (87e). Le GYM jète ses dernières forces dans la bataille pour tenter de ramener le nul et obtient un coup-franc à 25m des cages de Mandanda dans les ultimes secondes. Le numéro 11 des Aiglons s’élance et arme une frappe puissante côté gardien. Le capitaine de l’OM est battu...mais sauvé par son poteau puis par Amavi venu dégager le ballon.

L’OGCN s’incline logiquement 3-2 et pointe à la 14e place du classement. Prochain rendez-vous, ce week-end face à Metz à domicile.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire