Ligue 1 (37e journée) : le Gym s’incline pour sa dernière à domicile

Pour cette 37e journée de Ligue 1 Uber Eats, l'OGC Nice recevait le RC Strasbourg, ce dimanche, à l'Allianz Riviera. Une rencontre spéciale dédiée à la lutte contre l'homophobie et qui s'est soldée par une défaite 2-0 des Aiglons qui seront tombés sur des Alsaciens plus coriaces et réalistes.

L’OGC Nice (9e) avait les faveurs des pronostics avant ce match face aux hommes de Thierry Lauret. Le Gym reste sur deux victoires en quatre rencontres alors que le Racing (15e) connaît une fin de saison très compliquée avec cinq matchs sans victoire. Mais les Alsaciens comptent bien se faire entendre et s’aggriper à leur objectif : se maintenir en Ligue 1 pour l’année prochaine. Pour cette dernière à l’Allianz Riviera, c’est Morgan Schneiderlin qui porte le brassard de capitaine.

Mauvaise entame pour le Gym

Le scénario que beaucoup redoutent arrive. Dès la première occasion (2e), ce sont les Strasbourgeois qui ouvrent le score par l’intermédiaire de Ludovic Ajorque. Après une tentative de la tête repoussée par Walter Benitez, le gardien niçois ne pouvait rien faire, si près du but, pour endiguer la frappe de l’attaquant alsacien. 0-1 en faveur de Strasbourg.

Les Aiglons vont tenter de répliquer suite à ce coup du sort. C’est ce qu’ils parviennent à faire mais sans parvenir à rattraper ce but de retard. Kasper Dolberg tombe face à un Eiji Kawashima bien en place dans les cages alsaciennes.

La situation allait empirer pour les Niçois à la 38e minute, lorsqu’Alexis Claude-Maurice sort sur civière après un contact avec Adrien Thomasson. L’ancien Lorientais reste de longues minutes sur le terrain tandis que le staff médical de l’OGC Nice essaie en vain de le remettre sur ses deux pieds. Adrian Ursea procède donc au changement, Khephren Thuram le remplace.

La suite de la première mi-temps n’allait pas produire de grandes occasions. Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur ce score de 1-0 pour les visiteurs.

Strasbourg au pressing

Depuis le coup d’envoi, le Racing fait preuve d’un pressing très haut obligeant les Niçois à jouer en arrière. Sous pression, les Aiglons tentent de relancer vers le milieu du terrain mais ne parviennent pas à trouver la faille dans le mur alsacien bien en place. William Saliba montre l’exemple en défense côté azuréen. L’ancien gunner ne laisse aucun ballon lui échapper.

Tandis que Nice se contente de défendre, Strasbourg en profite pour concrétiser et enfoncer un peu plus le clou. Parti d’une contre-attaque, les Alsaciens jouent rapidement sur les côtés. D’une passe à l’aveugle, Ludovic Ajorque est une nouvelle fois à la conclusion d’une superbe action collective qui vient récompenser les visiteurs pour leur pressing.

Walter Benitez s’incline face à la tête puissante de l’attaquant du Racing qui permet à son équipe de mener 2-0 (66e). C’en est désormais trop pour les Niçois qui n’auront pas su remonter la pente dans cette partie. Avec cette victoire 2-0, le RC Strasbourg valide officiellement son maintien en Ligue 1 pour la saison prochaine. Le Gym, qui est déjà à l’abri depuis un bail, aurait tout de même voulu terminer sa campagne à la maison sur une note positive. Les hommes d’Adrian Ursea auront la possibilité d’aller chercher un dernier succès, au Groupama Stadium, face à l’Olympique Lyonnais (23/05 ; 21h).

Source image : OGC Nice.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Rédacteur

Laisser un commentaire