Ligue 1 : avant-match Lorient / Nice

Ce dimanche, l'OGC Nice emmené par Adrian Ursea se déplace en Bretagne pour y défier le FC Lorient (15h), 17e du championnat de Ligue 1 Uber Eats et qui connaît un regain de forme depuis la fin du mois de janvier. On fait le point sur la situation des deux équipes.

Après son élimination en 16e de finale de la coupe de France face à l’AS Monaco (2-0) à l’Allianz Riviera, lundi dernier, l’OGC Nice a toujours ce revers en travers de la gorge et tient à se rattraper face à une équipe de Lorient qui n’a enregistré qu’une seule victoire sur ces six derniers matchs toute compétition confondue.

Le groupe niçois retenu par Adrian Ursea

En championnat, le Gym reste sur deux victoires d’affilée face au Stade Rennais (1-2) et au Nîmes Olympique (2-1).

Face à Lorient, 19 noms ont été admis sur la liste communiquée par le coach du Gym, Adrian Ursea, à la veille du match. Pour rappel, Jean-Clair Todibo est suspendu alors que plusieurs joueurs sont absents sur blessure.

Gardiens : Benitez, Cardinale.

Défenseurs : Bambu, Daniliuc, Lotomba, Pelmard, Nsoki, Kamara, Saliba.

Milieux de terrain : Schneiderlin, Trouillet, Thuram, Lees-Melou, Claude-Maurice.

Attaquants : Gouiri, Dolberg, Ndoye, Myziane, Sellouki.

En ce qui concerne le point médical, Adrian Ursea a évoqué la situation actuelle de plusieurs de ses joueurs blessés lors d’une conférence, ce vendredi. Pour Rony Lopes, victime d’une lésion musculaire à la cuisse lors du match contre l’OM (3-2), c’est encore trop juste. "Son retour était prévu pour ce match face à Lorient, même si ce n’était pas en tant comme titulaire. Mais il y a encore de la fragilité, et au vu du travail effectué on n’a pas voulu prendre de risque, en espérant que la semaine prochaine il sera à 100%." explique le coach de Nice.

En revanche, Danilo devrait bientôt retrouver le terrain. Le Brésilien, qui a fêter son 25e anniversaire le 28 février dernier, n’a plus joué depuis le 13 décembre (Nice 0-1 Rennes). "On récupère Danilo. On sait qu’il a la capacité de jouer au milieu comme derrière. C’est une solution intéressante".

Après avoir donné des nouvelles de l’attaquant Kasper Dolberg, qui "continue de progresser et de parfaire sa condition physique", Adrian Ursea a fait un point sur la situation de Youcef Atal, absent pour une durée de trois à quatre semaines. L’international algérien souffre d’une lésion aux adducteurs : "Il y a eu une évolution de sa situation, Youcef est en train de se retaper physiquement. Il est en réathlétisation et a commencé déjà à faire des courses. Il ne sera pas présent dimanche. Sera-t-il apte la semaine prochaine ? On l’espère. On fait le point entraînement après entraînement, et on évolue avec les ressentis de Youcef et l’avis médical. On l’accompagne en espérant qu’il pourra revenir un peu plus vite."

Pierre Lees-Melou évoque un "esprit d’équipe"

Avant la rencontre, c’est Pierre Lees-Melou qui s’est présenté en conférence de presse. A cette occasion, le milieu de terrain niçois a évoqué sa forme physique actuelle, lui qui a fait son retour dans le 11 de départ pour le derby perdu face à Monaco en coupe de France après avoir été laissé sur le banc des remplaçants lors des deux dernières rencontres face à Rennes et Nîmes.

"Je suis toujours là, à fond. C’est vrai que j’ai eu ce passage sur le banc. Le coach m’en a reparlé : il m’a dit qu’il m’avait trouvé fatigué car j’avais enchaîné pas mal de matchs suite à ma blessure au poignet. Ce sont des choses qui se comprennent. Personne n’est irremplaçable. Outre la fatigue, je trouvais moi-même que mes performances étaient en-dedans. Bien sûr, ça ne fait plaisir à personne d’être sur le banc, mais c’est le foot et il faut l’accepter. Et quand on rentre, il faut montrer, surtout quand des mecs comme Alexis (Claude-Maurice) ou Hicham (Boudaoui) sont en forme. Le foot, c’est avant tout un esprit d’équipe : alors on range sa fierté et on reste disponible pour le groupe."

Lorient, 17e mais dynamique

La rencontre entre Lorient et Dijon a marqué un tournant dans la saison pour les lorientais et a enclenché une dynamique positive. Alors 19es, les locaux avaient besoin d’une victoire face à Dijon, la lanterne rouge du championnat, pour conserver leurs espoirs de maintien. Au terme d’un match animé, les Merlus parvenaient à s’imposer dans le temps additionnel (2-3).

Le secteur offensif renaissant du FC Lorient est l’une des explications à la bonne dynamique des Tangos. Les Merlus ont inscrit en moyenne 1,55 but lors de leurs neuf dernières sorties en L1, dont trois lors d’un succès à domicile sur le PSG (3-2, 22e journée) contre 0,9 avant la victoire sur Dijon.

Au sein de l’équipe bretonne, un homme brille à la pointe de l’attaque. Meilleur réalisateur lorientais avec huit buts, Terem Moffi a trouvé le chemin des filets 4 fois depuis fin janvier.

Le week-end dernier, le FC Lorient était engagé en 16es de finale de la coupe de France. Opposés au Puy Foot d’Alexy Bosetti (resté sur le banc), les Morbihannais se sont inclinés sur la plus petite des marges (1-0). Les bretons auront a cœur de retrouver le chemin de la victoire ce dimanche, face à l’OGC Nice. Les Niçois auront tout intérêt à se méfier.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Rédacteur

Laisser un commentaire