Match nul qui n’arrange personne (1-1)

Le schéma choisi pour cette rencontre est un 4-3-3. Benitez garde les cages. La défense qui a tenu le coup face à Lyon est renouvelée avec Hérelle, Dante et Danilo. Seul Sarr remplace N’Soki à gauche. Au milieu, on retrouve Khépren Thuram, Pierre Lees-Melou et Alexis Claude-Maurice. Enfin, en attaque, Ganago occupe le couloir gauche et Boudaoui le couloir droit. Dolberg évolue en pointe.

Le début de match est nettement à l’avantage des rémois qui poussent fort sur les buts niçois mais butent sur Benitez, toujours aussi impressionnant dans les cages. De leur côté, les niçois cherchent par de longs ballons Dolberg qui parvient souvent à conserver le ballon dos au but mais ces ballons ne sont pas exploités.

Reims fait face à deux coups durs au cours de cette première période avec les blessures successives de Sierhuis et Cafaro.

A la fin de ce premier acte, le score est nul et vierge mais les occasions sont au rendez-vous pour les deux équipes. L’Europe est à portée pour les deux formations qui donnent tout pour tenter d’obtenir la victoire.

La deuxième mi-temps commence sur le même ton que la première et les rémois dominent les débats.

Mais contre le cours du match ce sont les niçois qui ouvrent le score en premier.

Sur un centre millimétré de Boudaoui, Lees-Melou se retrouve seul au point de penalty et a tout son temps pour placer une tête précise qui vient se loger dans le petit filet droit de Rajkovic (50e minute).

Néanmoins, les rémois ne se laissent pas abattre par cette ouverture du score et continuent de pousser. Finalement, le changement de dispositif niçois (4-3-3 à 5-4-1) aura pour conséquence l’égalisation du Stade de Reims. Le but est inscrit par Abdelhamid sur un corner parfaitement frappé par Chaverlin (77e).

La rencontre s’achève sur ce score de 1-1 qui n’arrange aucune des deux équipes au classement.

Source Image : Ogcnice.com

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire