OGC Nice - Brest : Les Aiglons continuent sur leur lancée

L'OGC Nice recevait le Stade Brestois ce samedi à 21 h. Le Gym a confirmé son statut de favori et à battu l'avant dernier du championnat facilement.

« Merci le Gym pour cette magie retrouvée », tel était les mots inscrits sur la banderole du kop niçois lors de la sortie des deux équipes. En effet, le match de ce soir laisse penser que la saison 2021-2022 des Aiglons pourrait être magique.

Les Aiglons ont démarré très fort en pressant haut les Bretons et en attaquant sur les ailes, mais c’est grâce à un coup de pied arrêté que le Gym se procure sa première occasion. Après une faute de Mounie sur Lemina, Gouiri sert Delort au deuxième poteau qui reprend de la tête, mais Bizot effectue une belle parade (11e). 5min plus tard, Delort est encore une fois présent de la tête sur un centre de Lotomba venu de la droite, mais le hollandais volant réalise encore une superbe parade.
Malgré que les niçois tiennent le ballon, les Brestois se tiennent à jouer en contre et sont prêts d’ouvrir le score sur leur premier tir. À la demi-heure de jeu, Honorat déboule sur le côté gauche et donne à Mounie dans l’axe, à l’entrée de la surface, qui frappe juste à côté du poteau gauche de Benitez.
Le Gym continue d’attaquer sur les flancs, cette fois avec Kamara décalé par Gouiri, l’ancien Rémois centre au deuxième poteau pour Stengs qui reprend ce ballon à l’arraché, mais n’arrive pas à trouver le cadre.
Mais Nice domine très largement cette première période (71% de possession et 7 tirs contre 2) et va logiquement ouvrir le score juste avant la pause grâce à Jean-Clair Todibo. Melvin Bard centre et la défense brestoise, impeccable jusque là se trouer, Bain et Bizot se rentrent dedans et le ballon arrive jusqu’à Todibo qui pousse tranquillement le ballon dans les buts. (1-0)

Nice revient des vestiaires avec les mêmes intentions qu’en première période. À la 46e minute après un beau mouvement collectif, Gouiri frappe dans l’axe, mais Bizot repousse son tir.
10 minutes plus tard, Mavin Bard récupère un ballon et transmet à Delort qui se retourne pour donner à Stengs. L’international hollandais tente un piqué qui finit sur la barre, Gouiri reprend le ballon à la retombée, mais ne trouve pas le cadre.
Bard est dans tous les bons coups ! Le latéral récupère encore un ballon, donne à Delort qui transmet à son compère de l’attaque Amine Gouiri qui centre pour Bard en position d’avant-centre et qui marque de la tête. Ça fait 2-0 pour le Gym à l’heure de jeu !
Le troisième but est même tout proche avec Delort encore une fois de la tête, mais l’Algérien ne trouve pas le cadre. Gouiri lui aussi veut marquer (69e), mais Bizot intervient encore.
Les minutes passent, les Brestois n’y sont plus du tout, le Gym garde tranquillement le ballon et pense marquer un troisième but grâce à Lotomba, mais le Suisse est hors jeu (88e).
Malgré tout, le Stade Brestois va tout de même réussir à s’offrir un but dans le temps additionnel, sur son premier tir cadré du match. Après des dégagements maladroits de la défense azuréenne, Honorat récupère sur l’aile gauche et frappe dans le petit filet de Benitez (92e) et réduit l’écart à 2-1.

C’est donc la cinquième victoire en championnat pour le Gym. Seules déceptions : le score aurait pu être plus lourd et le but encaissé en fin de rencontre évité.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire