OGC Nice – Evian TG : Faire un nouveau pas vers le maintien

Quinze jours après son exploit à Lyon (victoire 2-1), l’OGC Nice reçoit Evian-TG, ce samedi à 20h. L’enjeu est simple, avec seulement cinq points d’avance sur Toulouse, premier relégable, Nice doit gagner pour atteindre la barre symbolique des 40 points et se rapprocher un peu plus du maintien.

Là, on entre réellement dans la dernière ligne droite de cette Ligue version 2014-2015. Pour s’éviter une fin de saison stressante voire glaçante, les Niçois seraient bien inspirés de battre un concurrent direct pour le maintien, Evian-TG. La surprenante victoire à Lyon (2-1) a redonné le sourire à tout un club et ses supporters même si ces derniers restent méfiants.

« On reste sur un match à Lyon abouti sur tous les plans, très positif, mais qui est déjà loin. Notre bon match à Lyon doit permettre de prendre ce match moins avec le couteau sous la gorge, avec une pression moins négative qu’elle aurait pu l’être » expliquait Claude Puel ce jeudi lors du point-presse.

Les joueurs niçois ont surtout à se faire pardonner. Battus par Guingamp (1-2) lors du match à huis-clos, les Aiglons n’ont plus gagné à l’Allianz Riviera depuis le 23 janvier dernier dans le derby de la Méditerranée face à l’Olympique de Marseille (2-1). Avec pas moins de cinq absents Palun, Plea, S. Diawara et Carlos Eduardo suspendus, Digard blessé), c’est une équipe de Nice amoindrie mais combattive qui sera aligné par Claude Puel. En l’absence de Plea, Neal Maupay pourrait retrouver la pointe de l’attaque avec Valentin Eysseric en soutien, de quoi enfin marquer plus d’un but à la maison ?

« Il est important de confirmer pour assurer notre maintien. On connaît quelques petits pépins mais on commence à avoir l’habitude. On fait entièrement confiance aux joueurs qui sont opérationnels » racontait Romain Genevois face à la presse.

Dans le camp d’en face, les hommes du très spécial Pascal Dupraz sont loin d’être sauvés. Avec trois points d’avance sur Toulouse, la situation est tendue. Des Savoyards qui restent sur une victoire face à Montpellier (1-0) mais surtout quatre succès sur les six derniers matches. Dans le bas du tableau, l’ETG s’est fait une spécialité : prendre de gros points face aux concurrents pour le maintien. Même si le meilleur buteur du club, Daniel Wass ne semble pas dans une grande forme, le duel Nsikulu-Barbosa, 9 buts à eux deux, fait mal aux défenses adverses.

S’ils ne veulent pas connaître une nouvelle bronca d’un public de l’Allianz Riviera frustré (5 victoires, 4 nuls et 6 défaites), les Niçois savent ce qu’ils leur restent à faire. Avant un déplacement à Reims puis la réception du PSG, c’est un match couperet qui attend les Niçois. A la clé, en cas de victoire, un pied et demi en Ligue 1 pour la saison 2015-2016.

Crédit photo et plus d’informations sur www.ogcnice.com

OGC NEWS

Le groupe de l’OGC Nice

Gardiens : Delle, Pouplin
Défenseurs : Amavi, Bodmer, Boscagli, Correia, Genevois, Gomis, G. Puel
Milieux : Albert, Bauthéac, Eysseric, Hult, Koziello, Mendy, Vercauteren
Attaquants : Benrahma, Bosetti, Maupay, P. Puel.

Le groupe d’Evian-Thonon-Gaillard

Gardiens : Leroy, Durand.
Défenseurs : Abdallah, Nounkeu, Mongongu, Cambon, Angoula, Fall, Juelsgaard.
Milieux : Thomasson, Tejeda, Ninkovic, Wass, Barbosa.
Attaquants : Sougou, Nsikulu, Nielsen, Blandi.

Autour de ce Nice-Evian

Deux joueurs seront en séance de dédicaces au Café des Aiglons de 18h30 à 19h. Tout d’abord Emerse Faé, aiglon de 2008 à 2012 et Louis Ferry qui a porté le maillot rouge et noir pendant trois saisons. A côté d’eux, le célèbre dessinateur de bandes dessinées Faro sera lui aussi de la partie aux mêmes horaires.
A l’issue de l’échauffement, bien que suspendu, Carlos Eduardo recevra son trophée d’Aiglon du mois de mars. Avec 40% des suffrages, il devance Eric Bauthéac et Simon Pouplin.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire