OGC Nice : Le Gym écrase Marseille et se qualifie pour les demi-finales de la Coupe de France !

Après le succès face au Paris Saint Germain au tirs au but au tour précédent, l’OGC Nice recevait son rival méditerranéen et concurrent à la deuxième place de championnat, l’Olympique de Marseille, pour ce quart de finale de Coupe de France.

Que l’on soit Marseillais, Niçois ou simplement un fan de football, tout le monde s’accordait pour dire que ce quart de finale de Coupe de France allait être un match explosif.
Et le début de rencontre à donner à raison à tout le monde puisque dès la troisième minute, le premier but a été marqué. C’est le virevoltant ailier truc marseillais, Cengiz Under, qui dès le premiers instants de ce match pousse le jeune Melvin Bard à marquer contre son camp. 0-1 déjà pour Marseille après seulement 3 minutes de jeu.
Mais la réaction niçoise ne s’est pas fait attendre car Amine Gouiri a sonné la révolte avec un superbe but. L’ancien lyonnais reçoit le ballon sur l’aile gauche et décide d’y aller tout seul, après avoir transpercé à coup de dribles la défense marseillaise, il finit avec une frappe bien placée. 1-1 à la 11e minute.
Marseille a tenté de reprendre la main sur le match avec plusieurs tentatives de Guendouzi (14e) et Under (19e) mais sans toutefois réussir à trouver le cadre.
Le Gym aussi va avoir quelques temps forts avec une belle percée de Kluivert (21e) qui se termine par un tir à quelques centimètres du poteau de Lopez et une frappe cadrée d’Andy Delort (22e). Au final les deux même azuréens vont réussir à trouver la faille en échangeant leur rôles ordinaire.
L’ancien capitaine de Montpellier se mue en ailier et adresse un superbe centre pour son coéquipier néerlandais qui reprend parfaitement de la tête pour tromper le gardien de l’OM. Nice prend l’avantage juste avant la demi-heure de jeu.
Marseille n’aura qu’une seule occasion pour égaliser avant la mi-temps avec Dimitri Payet. Mais le numéro 10 et capitaine marseillais ne trouvait pas le cadre sur sa frappe enroulée à l’entrée de surface (43e).

Au retour des vestiaires, les deux équipes se présentent sur le terrain avec des compositions totalement remaniées. L’OGC Nice, qui avait débuté avec un 4-3-3 inédit, retrouve sa composition habituelle en 4-4-2. Marseille qui formait également un 4-3-3 repasse à 3 défenseurs comme on a l’habitude de les voir jouer.
Avec ces changements tactiques, les deux équipes présentent un jeu totalement différent. Les marseillais tiennent la possession tandis que le Gym exploite les contre-attaques à la manière de la rencontre face au PSG.
Marseille croit revenir tout de suite au score grâce à Bakambu qui venait d’entrer en jeu, mais le but du congolais est refusé pour une position de hors-jeu (47e).
Sur la relance, Justin Kluivert se retrouve lancé avec le ballon et termine sa course par une frappe surpuissante placée sous la barre de Lopez. 3-1 pour les Aiglons à la 50e grâce à ce but fantastique de l’international orange.
L’OM prend un gros coup sur la tête avec l’annulation du but de Bakambu suivi du doublé de Kluivert. Malgré tout, les marseillais se procurent une nouvelle occasion, une nouvelle fois par l’intermédiaire de Bakambu, qui lancé en profondeur perd son duel face à Bulka. Le polonais reussi à devier la frappe de la fesse droite (54e).
Le coup de massue des niçois arrivent quelques instants plus tard par Delort qui est trouvé par Kluivert sur un centre. Le joueur prêté par la Roma rend la pareille à l’international algérien qui reprend en plat du pied. Ça fait 4-1 pour Nice juste après l’heure de jeu !
Les marseillais dépités vont faire tourner dans le camp niçois sans réellement à des espaces face au bloc bas et bien organisé niçois. Seul Under est proche de trouver la faille à la 87e minute avec son fameux interieur-enroulé mais ça frôle le poteau de Bulka.

L’OGC Nice réussit un énorme coup en écrasant l’Olympique de Marseille 4-1 synonyme de demi-finales de Coupe de France. Les aiglons ont tout simplement délivré un récital ce soir, tactiquement en place et clinique devant les cages, ils méritent amplement cette qualification. Avec cette masterclass collective portés par des performances individuelles exceptionnelles, le Gym peut prétendre sans arrogance à soulever la Coupe de France 2022.

Les notes des aiglons :

Bulka (7), Daniliuc (5), Todibo (6), Dante (7), Bard (6) - Thuram (7), Rosario (7), Schneiderlin (6), Kluivert (9) - Delort (9), Gouiri (8)

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire