OGC Nice : Le Gym en finale de la coupe de France !

Après avoir éliminé les gros le PSG puis l’OM, l’OGC Nice avait l’occasion de se qualifier en finale de la Coupe de France en battant le FC Versailles 78 à l’Allianz Riviera.

Dans ce premier acte, l’OGC Nice a rapidement pris le contrôle de la partie. Les aiglons ont décidé d’insister sur les ailes pour créer le danger.
Sur sa deuxième possession, c’est Gouiri sur l’aile gauche qui rentre à l’intérieur et tente la première frappe de cette partie (5e).
Le Gym continue d’insister à gauche, cette fois avec Thuram. Après une belle percée, l’ancien de Monaco tente de centrer mais c’est contré et ça file en corner. Quelques minutes plus tard, on le retrouve sur un corner du même côté, mais cette tête puissante termine quelques centimètres au-dessus de la barre (11e), c’est la plus grosse occasion de ce début de match.
La première tentative de Versailles arrive à la demi-heure de jeu : une frappe lointaine de Melvyn Vieira.
Nice continue d’insister sur la gauche, cette fois de Strings qui après un une deux avec Gouiri tente une frappe du droit, malheureusement contrée (36e)
La deuxième frappe des visiteurs arrive quelques instants plus tard, une nouvelle fois de loin, une nouvelle non-cadrée. Dans les derniers instants de cette première période, Thuram est de nouveau présent de la tête sur corner, cette fois c’est cadré mais trop facile pour Delaunay.

L’OGC Nice revient sur la pelouse en premier, pas grand chose à modifier vis à vis de la première période excepté une meilleure finition.
Et les Aiglons vont vite corriger cela car d’Amine Gouiri marque juste après le coup d’envoi de cette deuxième mi-temps ! Après un beau mouvement collectif, l’ancien lyonnais arrive enfin à décocher une frappe qui n’est pas contrée par la défense. C’est Lotomba qui a centré, Delort a laissé passer le ballon et Gouri contrôle de la poitrine avant de reprendre de volée. Le ballon finit dans la lucarne ! 1-0 pour l’OGC Nice à la 48e minute !
Les hommes de Galtier, déjà dominateurs en première mi-temps , semblent galvanisés par ce but. Gouiri, le buteur, retente sa chance mais c’est fois-ci à l’entrée de surface, servi par Stengs. Delaunay répond présent cette fois-ci..
C’est Gouiri qui a la conclusion de toutes les actions niçoises de cette deuxième mi-temps. C’est l’ancien lyonnais qui est à l’initiative du break niçois signé Kasper Dolberg !
Le Gym essaye d’exploiter les contres depuis son but, Gouiri décide de prendre les choses en main. Grâce à plusieurs gestes techniques de grande classe, il arrive a faire la différence et n’a plus qu’à décaler Dolberg qui finit en plaçant une belle frappe dans le petit filet gauche (73e).
Versailles va tenter de répliquer quelques instants plus tard et aura sa plus grosse occasion sur un centre de Touré. C’est Ibayi qui reprend de la tête mais c’est facile pour Bulka (77e). La deuxième frappe cadrée des Versaillais arrivent dans la foulée par une frappe lointaine de Pham Pa, le polonais est encore dessus.
Les niçois continuent d’attaquer en contre, Guessand (80e), Lemina (85e) et Stengs (87e) auraient pu conclure ces contres mais se ratent tous dans le dernier geste. La dernière action de ce match aurait pu vraiment signer le 3-0 car Guessand envoie une frappe lourde à l’entrée de surface à la 94e mais ça finit malheureusement sur la barre.

Dans une ambiance magnifique à l’Allianz, l’OGC Nice se qualifie donc pour la finale de la Coupe de France dans un match où il n’ont presque pas été inquiété. Seul le manque de finition en première période ternit un peu cette prestation mais dans le second acte, les aiglons ont pris d’assauts le but Versaillais menés par un exceptionnel Amine Gouiri.
Cette victoire synonyme de finale restera bien sûr dans l’histoire de l’OGC Nice quoi qu’il arrive car cela faisait plus de 16 ans que le Gym ne s’était pas hissé en finale d’une coupe nationale. Par la même occasion, plusieurs niçois en manque de confiance ont retrouvé des couleurs en particulier Calvin Stengs et Kasper Dolberg.

Rendez-vous maintenant le 8 mai au Stade de France pour espérer un sacre du Gym face au vainqueur de la demi-finale de ce 2 mars : l’AS Monaco ou le FC Nantes

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire