OGC Nice : le Gym et ses vrais supporters s’unissent pour rendre hommage à Emiliano Sala et laver l’affront

Après le chant honteux d’un groupe de fans niçois pendant le match contre Saint-Etienne, les véritables amoureux du Gym ont condamné en masse les agissements de cette minorité de “supporters” et souhaitent montrer le véritable visage de l'OGC Nice.

“C’est un Argentin qui ne nage pas bien… Emiliano sous l’eau...”, c’est l’horrible chant lancé par la tribune populaire sud de l’Allianz Riviera, faisant ainsi référence à Emiliano Sala, buteur argentin du FC Nantes, décédé dans un accident d’avion en 2019.
Après le match, le monde du football et la France tout entière ont été choqués par cet acte inhumain. L’OGC Nice avait tout de suite réagi après le coup de sifflet finale en publiant un communiqué expliquant ne reconnaitre “en rien ses valeurs ni celles de l’ensemble de la famille rouge et noir dans cette provocation impensable et abjecte d’une minorité de ses supporters”. Le club azuréen a également adressé son soutien à la famille et aux proches d’Emiliano Sala et ses excuse au FC Nantes.
En conférence de presse d’après-match, l’entraîneur niçois Christophe Galtier avait aussi dénoncé avec une profonde émotion les agissements de ces ultras, leur demandant de “rester chez eux si c’est pour insulter les morts” et que Nice gagnerait “sans eux”.

Pour réparer cette faute gravissime, les fans du Gym s’unissent à travers les réseaux sociaux pour montrer le véritable visage de l’OGC Nice en rendant hommage à Emiliano Sala. Sur Twitter, plusieurs gros comptes les plus importants de la communauté rouge et noire ont mis en photo de profil le buteur argentin tragiquement disparu.
Plusieurs autres fans azuréens veulent agir et rendre hommage au Nantais lors du prochain match en applaudissant à la neuvième minute ( le neuf étant le numéro de Sala).

Une initiative suivie par le maire de Nice, Christian Estrosi, qui a publié un message de rassemblement autour de cet acte.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire