OGC Nice – SM Caen : Gagner ou se faire peur

Les hommes de Claude Puel reçoivent, ce samedi (20h), l’équipe de Caen pour un match sous haute tension. Les deux équipes restent à portée de main du premier relégable, Evian, donc malheur au vaincu.

Qu’ils sont difficiles à aller chercher ces 2-3 points synonyme de maintien. Certes le calendrier semble favorable (réception de Caen et Lens, déplacement à Saint-Etienne et Toulouse) mais tant que les Aiglons n’auront pas atteint les 44 points fixés par Claude Puel, le club et les supporters resteront sous pression. Objectif : s’éviter le stress de la saison dernière où Nice s’était sauvé à l’avant-dernière journée grâce au match Evian-Sochaux, finale pour le maintien.

Bons contre le Paris-Saint-Germain, ils l’ont aussi été à Rennes la semaine dernière pour le même résultat : une défaite. En cause ? Un cruel manque d’efficacité et une énième erreur d’arbitrage avec un but injustement refusé à Eric Bauthéac. Pour prendre des points face à Caen, il faudra mettre les mêmes ingrédients qu’à Reims (victoire 1-0). Une rencontre qui se jouera sans Simon Pouplin, blessé en Bretagne mais avec le retour de Mouez Hassen dans les cages. Devant, le trio Bauthéac-Plea-Carlos Eduardo devrait logiquement être reconduit.

« Je préfèrerais être plus haut et avec plus de points. Mais on est dans une situation qu’on doit assumer. Le maintien n’est pas acquis, alors on ne va parler comme si c’était fait. On a un match très important samedi, il va falloir bien le gérer » avoue Didier Digard en point-presse.

Et les caennais ? Aux oubliettes à l’issue des matches aller (20e et derniers), ils ont réalisé un mois de janvier et de février de toute beauté (6 victoires, 1 nul, 1 défaite). Mais à quatre journées de la fin, les protégés de Patrice Garande sont dans une situation bien compliquée. Avec un tout petit pour d’avance sur la zone rouge, ils jouent plus que jamais leur survie en Ligue 1. Un onze caennais qui sera privé de son maitre à jouer et meilleur buteur du club, Julien Féret, touché à une cuisse. Une absence qui pourrait peser lourd quand on connait le poids de l’ex-rennais dans le jeu du Stade Malherbe.

« En ce moment, c’est un peu plus compliqué pour eux parce qu’on sait qu’ils ont dû fournir énormément d’efforts. On sait qu’il faudra vraiment être très prêts, tout faire pour gagner ce match et essayer « de gratter » quelques places si possible » termine le capitaine rouge et noir.

L’Allianz Riviera attend désespérément une victoire depuis le 23 janvier dernier et la victoire contre Marseille (2-1). Avec seulement cinq succès cette saison dans leur antre, les Niçois pointent à la 18e place du classement « domicile », une statistique qui fait peur. Avec le retour de la Populaire Sud, privé du match Nice-PSG, les Aiglons semblent prêts à décrocher leur maintien. Vers 21h50, ils seront fixés.

Crédit photo et plus d’informations sur www.ogcnice.com

OGC NEWS

Le groupe de Nice

Gardiens : Delle, Hassen
Défenseurs : Amavi, Bodmer, Genevois, Gomis, Palun, G.Puel
Milieux : Bauthéac, Carlos Eduardo, Digard, Eysseric, Hult, N.Mendy.
Attaquants : Bosetti, Honorat, Maupay, Plea.

Le groupe de Caen

Gardiens : Vercoutre, Perquis
Défenseurs : Appiah, Calvé, Yahia, Da Silva, Imorou, Raineau, Musavu-King
Milieux : Adéoti, Kanté, Lemar, Benezet
Attaquants : Privat, Sala, Nangis, Koita.

Simon Pouplin, Aiglons du mois d’avril

Sans surprise, Simon Pouplin, auteur d’un grand mois d’avril, a été élu Aiglons du mois par les supporters du Gym. Avec 51% des voix, il devance Eric Bauthéac (20%) et Saïd Benrahma (14%). Le portier niçois, forfait ce samedi, recevra son trophée quelques minutes avant le coup d’envoi.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire