OGC-OM : une confrontation qui inquiète Jean-Pierre Rivère

Le président de l’OGC Nice, jean-Pierre Rivère, lance un appel au « calme », à la veille du quart de finale de la coupe de France entre Nice et l’OM, mercredi 9 février. Son appel fait référence à l’incident survenu en aout dernier en Ligue 1.

Lors du match Nice-Marseille qui s’est déroulé en août, le terrain s’est vu envahir par les supporters après un incident qui a agité toute la foule. Le milieu offensif Dimitri Payet a reçu un projectile, et l’a ensuite renvoyé vers la tribune. Nice menait 1-0 lorsque tout à dégénéré. Une enquête a été ouverte par le Parquet de Nice. Suite à cela, le maire de Nice, Christian Estrosi, a pris la parole dans l’objectif de dénoncer cette violence « intolérable » et a demandé à ce que des « sanctions » soient mises en place, de la part de la Ligue de football professionnel. Il a ensuite déclaré sur son compte Twitter : « Si le comportement de certains supporters est inqualifiable, celui du président de l’OM l’a été aussi en tribune et celui de l’entraîneur sur le terrain ».

Le match a finalement été arrêté après 90 minutes d’atermoiements, par l’arbitre Benoît Bastien. Une « déception » pour le président Jean-Pierre Rivère, qui ne cautionne pas la rébellion des joueurs marseillais envers les supporters des Aiglons. Il espère que cela ne se reproduira pas, lors de la confrontation de l’OGC Nice face à l’OM mercredi 9 février. Le président azuréen à déclaré a Nice-Matin : « ce rendez-vous a une saveur particulière pour tout le monde, compte tenu de la rivalité, du match aller et du contexte. Je ne peux imaginer une seule seconde qu’une personne ou plusieurs viennent perturber ce match après ce qu’il s’est passé, à l’Allianz Riviera en août dernier. »

Photo : © Le Parisien

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire