Stade Rennais - OGC Nice (2-1) : Tellement cruel

Nice s'incline 2-1 à Rennes en toute fin de match alors qu’Éric Bautheac avait ouvert le score en première mi-temps. Très mauvaise opération pour les Niçois qui voient les concurrents direct pour le maintien revenir à leurs trousses. Prochain rendez-vous samedi contre Caen pour une rencontre à ne surtout pas perdre.

Celle-là, elle fait mal ! Dominateurs une bonne partie du match, les Niçois ont vu les Rennais revenir au score puis passer devant à la 90e. L’arbitrage de Monsieur Chapron, fut lui, d’une qualité très médiocre. La course au maintien continue, le stress, lui, est loin de s’évaporer.

Surprise au moment de la révélation des feuilles de match avec la première titularisation, chez les professionnels, du tout jeune défenseur gauche Olivier Boscagli (17 ans). Autre information importante, Valentin Eysseric débute sur le banc des remplaçants, c’est Grégoire Puel qui évolue au poste de milieu droit.

Le match débute à « cent à l’heure » avec des Niçois entreprenants. La première occasion rouge et noir voit Alassane Plea toucher le poteau. Sa frappe enroulée du droit, de près de 25 mètres, trompe Costil mais son montant le sauve (6e). Les Rennais, en difficulté, ne parviennent pas à approcher de la surface niçoise grâce à l’excellente prestation de Romain Genevois, omniprésent.

C’est à la moitié de cette première période que l’OGC Nice ouvre le score par Eric Bauthéac. Le milieu gauche est à l’origine de l’action mais c’est un cafouillage rennais qui permet à Plea de centrer fort devant le but. Bauthéac n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets de Costil (22e, 0-1). Une ouverture du score amplement méritée. A la demi-heure de jeu, un contact dans la surface entre Genevois et Ntep semble litigieux mais l’arbitre ne bronche pas. Dans la foulée, Carlos Eduardo reste au sol. K.O., le Brésilien se relève après deux à trois minutes d’angoisse. Plus de peur que de mal.

Dès l’entame de la secondes période, les hommes de Philippe Montanier reviennent au score grâce à Prcic. Grosicki sert à la limite du hors-jeu le franco-bosnien qui enchaine par une frappe qui passe sous les jambes de Pouplin (47e, 1-1). Coup dur pour les Niçois aux alentours de l’heure de jeu avec la sortie sur blessure de leur portier, touché à la cuisse gauche. Cela permet à Joris Delle de disputer ces premières minutes en Ligue 1 cette saison.

Et ce fut l’heure du « Chapron Show ». Habitué aux sorties peu reluisantes, l’arbitre réputé très sévère refuse un but à Bauthéac pour une faute totalement inexistante sur Danzé (65e). Sur l’action suivantd, Delle sort une parade décisive sur une frappe de Benjamin André (66e). Malgré un dernier quart d’heure dominé, les Aiglons se font cueillir sur un coup du sort. Le milieu rennais Konradsen voit son centre-tir lober Delle et se loger au fond des filets (90e, 2-1).

« C’est très dur de s’incliner dans ce genre de match. On a sûrement été plus près de le gagner que de le perdre. On fait une première mi-temps qui était pas mal. On n’a pas réussi à doubler la mise alors qu’on en avait les possibilités. C’est dommage » explique Claude Puel sur le site officiel du club.

Une défaite qui a un goût plus qu’amer au vue de la prestation de qualité des Niçois. Encore et toujours, il aura manqué cette efficacité offensive pour « tuer » le match un peu plus tôt. Et Nice perd encore des points à cause d’un arbitrage, il faut le dire, pas à la hauteur de la Ligue 1. Les hommes de Claude Puel ont maintenant quatre points d’avance (plus la différence) sur le premier relégable, Evian T-G. Mais une victoire face à Caen sauverait à coup (presque) sûr les Azuréens. Attention. Tension.

Crédit photo et plus d’informations sur www.ogcnice.com

Stade Rennais 2-1 OGC Nice (0-1 à la mi-temps)

Affluence : 20 675 spectateurs

Arbitre : M.Chapron

Buts : Prcic (47e), Konradsen (90e) pour Rennes ; Bauthéac (23e) pour Nice

Avertissements : André (30e) à Rennes ; Eysseric (91e), Plea (92e) à Nice

Rennes : Costil - Danzé (cap. ; Moreira, 77e), Armand, Mexer, Mbengue - André (Konradsen, 67e), Fernandes - Grosicki (Henrique, 79e), Prcic, Ntep – Habibou.

OGC Nice : Pouplin (Delle, 60e) – Palun, Genevois, Bodmer, Boscagli (Hult, 84e) – Mendy, Digard (cap.) – G.Puel, Carlos Eduardo, Bauthéac (Eysseric, 90e) – Plea.

Eric Bauthéac furieux contre l’arbitrage (via son compte Twitter officiel) :

« J’ai hâte de voir les images pour voir où je fais faute… Merci monsieur l’arbitre… Mais on commence à avoir l’habitude avec eux… »

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire