"Sauvons le sport français" : 50 mesures pour la relance (2/6)

Les députés des Alpes-Maritimes Cédric Roussel, président du groupe d’étude « Économie du sport » de l’Assemblée nationale, et François Cormier-Bouligeon , président du groupe d’études "Sport", ont remis au Premier ministre Jean Castex 50 mesures pour relancer le Sport français.* A l’origine de cette initiative au nom évocateur, " Sauvons le sport" , il y a la nécessaire relance économique du secteur sportif fortement impacté par la crise. Mais l’ambition des initiateurs est de donner une place centrale au sport dans notre société à travers le développement du sport scolaire, du sport en entreprises ou du sport-santé.

Mesures immédiates de relance

1- Mettre en place un chèque sport pour aider les familles les plus modestes à reprendre des licences sportives en septembre et intégrer les offres sportives dans le « chèque tourisme » de l’été 2020.

2- Déplafonner les trois taxes affectées au financement du sport jusqu’en 2024 (prélèvement sur les jeux de loterie, sur les mises de paris sportifs et sur les droits télévisuels) pour renforcer le budget de l’Agence Nationale du Sport dédié au développement des activités physiques et sportives dans les territoires : plans sportifs fédéraux, plans sportifs territoriaux, maisons sport santé, modernisation des équipements de proximité, etc.

3- Instaurer un crédit d’impôt exceptionnel sur les dépenses de sponsoring sportif pour pérenniser les partenariats avec les entreprises privées.

4- Lancer un programme de construction et de modernisation des installations sportives de proximité.

5- Élargir le dispositif 1% artistique au domaine du sport : 1% du budget d’un ouvrage immobilier public pourra être dédié soit à la création d’une œuvre artistique soit à la construction d’un équipement sportif de proximité.

6- Créer de nouveaux dispositifs d’épargne solidaire pour permettre aux citoyens de contribuer au financement du sport.

7- Créer une charte de mécénat sportif et nommer un Référent « Bercy » au sein du ministère des Sports en vue d’accompagner les acteurs et les financeurs du sport dans l’application des dispositifs fiscaux et sociaux les concernant.

8- Augmenter le Fonds de Développement de la Vie associative (FDVA) pour venir en aide aux associations sportives qui ont perdu en moyenne 20% de leurs recettes annuelles pendant le confinement.

9- Réorienter une partie des fonds de l’Agence Nationale du Sport afin de verser une aide exceptionnelle aux sportifs de haut niveau en situation de précarité.

10- Renforcer le soutien financier aux associations utilisant le sport pour favoriser l’engagement, la citoyenneté et l’insertion des jeunes.

Partager

Laisser un commentaire