Le Stade Niçois de nouveau leader !

Deuxième du championnat, le Stade Niçois se déplaçait sur la pelouse de Chambéry (11e). Un match piège au programme pour les protégés de David Bolgashvili et Martin Jagr.

Le Stade Niçois avait un gros coup à jouer ce dimanche. En s’imposant à Chambéry, les Azuréens avaient l’occasion de prendre la tête du classement, suite à la défaite de Bourg-en-Bresse sur la pelouse d’Albi (17-16).

Les Niçois rentrent mal dans la rencontre. Sur le coup d’envoi donné par Chambéry, ils commettent un en-avant. Les locaux bénéficient d’une pénalité en suivant, et le buteur Danré Gerber donne l’avantage aux siens d’une pénalité des 22m légèrement en biais (3-0, 1e). Chambéry continue sur sa lancée. Après un ballon gardé au sol par les Azuréens, Gerber passe une nouvelle pénalité des 50m face aux perches (6-0, 4e).

Nice rentre enfin dans sa partie. Sur leur première incursion dans les 22m adverses, les avants mettent la machine en route sur un groupé pénétrant. Après une séquence de pick and go, Jean-Blaise Lespinasse parvient à franchir la ligne en force pour le premier essai de la rencontre (6-5, 8e).

Les Niçois se montrent très indisciplinés en début de match. Lea’ana se rend coupable d’un plaquage haut. Des 20m face aux poteaux, Gerber se fait un plaisir de corser l’addition en faveur des locaux (9-5, 15e). Nice réplique quelques minutes plus tard par l’intermédiaire de son buteur Matthew James, des 30m légèrement décalé côté droit (9-8, 24e).

Mais le gros bémol de cette première période est la discipline côté niçois. James Lasis écope d’un carton jaune pour fautes répétées. Si Gerber est sorti sur blessure, Yann Caillat prend la succession avec réussite et rajoute trois points au compteur des siens (12-8, 27e).

Nice laisse passer l’orage et se montre très réaliste. Après un nouveau ballon porté des avants, le ballon est écarté vers l’aile où une superbe attaque en première main des trois-quarts permet à Augustin Slowik de marquer le deuxième essai niçois (12-15, 39e). À la pause, les partenaires de Paul Champin tiennent le bon bout grâce à un réalisme à toute épreuve.

La puissance des avants fait la différence

Les Niçois entament bien la seconde mi-temps. Les avants bénéficient d’une pénalité suite à un bel effort en mêlée. Des 40m face aux poteaux, Matthew James creuse l’écart (12-18, 45e). Les avants azuréens continuent leur travail de sape. Louis Martin parvient à inscrire l’essai du bonus offensif après un nouveau groupé pénétrant dévastateur (12-25, 51e).

Mais Chambéry ne lâche pas. Les locaux décident de jouer leur va-tout depuis leur propre camp. Les actions sont incisives, et la défense niçoise finit par ouvrir des espaces. Le troisième ligne Thomas Coignat en profite pour inscrire un essai et relancer le suspense (19-25, 66e).

Après avoir souffert durant de longues minutes, Nice remet la main sur le ballon. Les avants, auteurs d’un très gros match, mettent au supplice leur adversaire. Chambéry écope d’un carton jaune pour un maul écroulé. Sur la pénaltouche suivante, Martin Freytes parvient à redonner le bonus offensif aux Niçois suite à un nouveau ballon porté (19-32, 75e).

En fin de rencontre, Chambéry bénéficie d’une mêlée sur ses 30m, mais perd le ballon. Les Niçois jouent parfaitement la contre-attaque et Slowik s’offre un doublé après avoir été lancé petit côté (19-37, 80e).

Grâce à ce nouveau succès bonifié, le Stade Niçois réalise un gros coup, et prend la première place de ce championnat de Nationale ! Une bonne nouvelle avant la réception de Massy, dans 15 jours, au Stade des Arboras.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire