Le Stade Niçois s’impose avec le bonus offensif face à Bourgoin

Après sa défaite face à Narbonne, le Stade Niçois se devait de réagir lors de la réception de Bourgoin. Avec une pensée particulière pour leur ami James Lasis...

Les joueurs du Stade Niçois renouaient enfin avec le terrain après une période des plus difficiles. Alors que James Lasis est toujours à l’hôpital, les Azuréens affrontaient Bourgoin (11e). Forcément, les partenaires de Matthew James avaient une pensée pour leur ami. Ils arboraient d’ailleurs un tee-shirt en hommage à leur coéquipier durant l’échauffement.

Face au vent, Bourgoin-Jallieu se montre très joueur, mais les Niçois sont en place défensivement. Sur leur première incursion dans les 22m adverses, les Azuréens sont proches du premier essai. Les visiteurs se mettent à la faute, et le troisième ligne Kevin Chaudouard écope d’un carton jaune. Mais c’est finalement sur un ballon de récupération que les locaux font la différence. Le ballon est écarté vers l’aile de Sakiusa Bureitakiyaca. L’ailier fidjien inscrit le premier essai après une superbe course de 40 mètres (7-0, 14e). Le début de match demeure néanmoins équilibré, et les visiteurs réduisent l’écart avec une pénalité de Florian Lavaux (7-3, 23e).

Dans cette première période, le Stade Niçois se montre patient. Sur une pénaltouche, les avants azuréens mettent au supplice leurs adversaires. Le ballon est écarté petit côté. Gougeon est plaqué à quelques mètres de la ligne, mais Agustin Ormaechea a bien suivi. Le demi de mêlée uruguayen se faufile pour inscrire le deuxième essai des siens (14-3, 27e). Désormais lancés, les protégés de David Bolgashvili et Martin Jagr continuent d’accélérer. Le troisième ligne Jonathan Mace inscrit en force l’essai du bonus offensif (21-3, 34e). Après une vingtaine de minutes poussives, la machine niçoise est en route, bien emmenées par ses avants.

Bourgoin-Jallieu se montre toujours aussi joueur, voire même un peu trop. Les Azuréens profitent d’un ballon perdu par les Berjalliens pour traverser le terrain en très peu de temps. Au bout de cette longue action, le centre néo-zélandais Parataiso Silafai-Lea’ana marque déjà le quatrième essai (28-3, 37e). Mais les visiteurs ne baissent pas les bras. Après une pénaltouche, les avants mettent la marche avant. Le pilier niçois Sunia Vola se met à la faute, et l’arbitre accorde un essai de pénalité (28-10, 39e). Vola écope en plus d’un carton jaune. À la pause, le Stade Niçois se dirige malgré tout vers un succès bonifié.

Une deuxième période bien maîtrisée

En supériorité numérique, Bourgoin-Jallieu en profite pour démarrer la deuxième période tambour battant. La mêlée iséroise prend l’ascendant, obligeant Nice à se mettre à la faute. Dès 22m pratiquement face aux poteaux, Lavaux ne tremble pas (28-13, 42e). L’absence de Vola est préjudiciable pour les Azuréens. Les visiteurs récupèrent une nouvelle pénalité en mêlée. Dès 22m en coin, Lavaux réduit encore l’écart (28-16, 48e). L’entame de seconde période est difficile pour les Niçois, privés de ballons et mis sous pression. Mais, comme en première période, ils ont besoin de peu de munitions pour concrétiser.

Après une touche captée en deux temps par Nicolas Tachat, le jeu se met en place côté azuréen. Ormaechea ouvre parfaitement l’intervalle de Bureitakiyaca. L’ailier fidjien, lancé à pleine vitesse, s’en va inscrire son deuxième essai personnel après une longue course de 40 mètres (35-16, 51e). Cet essai met un coup de massue sur la tête des Berjalliens. Nice en profite. Sur une pénaltouche, les avants mettent leur équipe dans l’avancée. Le ballon est finalement écarté vers Silafai-Lea’ana. Lancé à hauteur, le centre est inarrêtable. Il en profite pour inscrire lui aussi son deuxième essai de la rencontre (42-16, 55e).

Après un coup-franc rapidement joué, Silafai-Lea’ana transperce une nouvelle fois la défense adverse. Les sorties de balle sont rapides, et Nicolas Tachat inscrit le septième essai azuréen (47-16, 68e). Bourgoin-Jallieu veut absolument sauver l’honneur. Nice se met à la faute, et le seconde ligne Richard Fourcade écope d’un carton jaune. Mais les Niçois se montrent intraitables en défense. Ils corsent même l’addition avec un nouvel essai, signé du centre Julien Fritz (54-16, 79e). En fin de partie, Gougeon écope d’un carton jaune. En double supériorité numérique, Bourgoin sauve l’honneur, avec un essai de Théo Lepage (54-23).

Avec ce succès bonifié (54-23), le Stade Niçois conserve sa place dans le trio de tête. Les Azuréens recevront Dijon la semaine prochaine, avec l’appui du public. Avec un succès face aux Dijonnais, les partenaires de Matthew James seraient certains de disputer les demi-finales de ce championnat de Nationale au Stade des Arboras.

Réaction :

Agustin Ormaechea (demi de mêlée du Stade Niçois) : "On prépare chaque match comme une finale. Il faut se faire plaisir. On savait que Bourgoin jouait sans pression. Ils étaient venus pour se faire plaisir. On avait plus de pression que eux car nous avions besoin de résultats pour espérer une demi-finale à la maison. On revient de trois semaines d’arrêt, avec des cas de Covid. Cela fait du bien de rejouer au rugby. On a fait de belles choses, et on est content. On a beaucoup parlé entre nous de la blessure de James Lasis. On voulait le faire pour lui. C’est quelqu’un qui se bat pour les autres, quelqu’un de très généreux, donc on voulait être à son image. Il aurait aimé nous voir jouer. On sait qu’il va s’en sortir, il est très fort, et on veut être à son image sur le terrain."

Photo : @stadenicois

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire