Le Stade Niçois se rattrape contre Chambéry

Après ses deux matchs nuls en Nationale, le Stade Niçois a décroché sa première victoire de la saison à domicile face à Chambéry (23-14). Un succès loin d'être convaincant mais qui permet aux joueurs de David Bolgashvili de se relancer avant deux déplacements périlleux.

Cette victoire était tant attendue. Après être passé si près d’un succès à la maison contre le SC Albigeois (13-13) puis à l’extérieur face à Tarbes (16-16), le Stade Niçois est récompensé de ses efforts en battant Chambéry sur le score de 23-14. Un match où toutes les tactiques de jeu n’était pas totalement au point mais cette victoire a de quoi redonner espoir au club.

Nice prend le large en première mi-temps

Après une pénalité manquée de chaque côté par Matthew James (Nice) et Dylan Nocete (Chambéry), le score demeurait neutre après 10 minutes. Il aura fallu attendre le quart-d’heure de jeu pour voir Louis Martin inscrire le premier essai pour le Stade Niçois.

Le talonneur est à la conclusion d’une série de pilonnages à 5 mètres de l’en-but chambérienne. Essai transformé par James et aussitôt Nice mène 7-0 après moins de 20 minutes. Mais les Chambériens refusent de capituler. Yann Caillat réduit l’écart sur pénalité, 7-3 à la 26è minute. Les Niçois allaient cependant reprendre 7 points d’avance grâce à la botte de James. 10-3 après 33 minutes de jeu et les locaux ne vont pas s’arrêter là.

À deux minutes de la fin de la première période, Nice creuse l’écart grâce à Pacôme Gougeon. Après avoir débordé sur l’aile droite, l’ailier tape à suivre, sprinte pour aplatir le ballon dans l’en-but. Le score gonfle à 17-3 après la transformation réussie une nouvelle fois par James. Et c’est sur ce score que les deux équipes rentrent aux vestiaires.

Les Azuréens dominants jusqu’à la fin

De retour sur le terrain, le score passe à 17-6 grâce à Caillat. Puis, James, après avoir manqué une seconde pénalité, rajoute 3 points, 20-6 pour Nice après 54 minutes. Le match est pourtant loin d’être terminé. Après avoir courageusement défendu dans leur camp, les Niçois ne pouvaient empêcher Justin Phillipps de plonger pour marquer le premier essai à l’heure de jeu pour les Chambériens. Transformation en coin ratée par Caillat, les visiteurs revenaient à 9 points des locaux, 20-11.

Malgré ce coup du sort, les Niçois réalisent une solide prestation, à l’image du centre Julien Fritz. Ils récupèrent même une pénalité à 10 minutes du coup de sifflet final, réussie par James, 23-11, de quoi se mettre quasiment à l’abri.

Caillat rajoute 3 points et meuble le score à 23-14 avec peu de temps restant au chrono. Étant à court de ressources, les Chambériens tentent d’empocher le bonus défensif avec une dernière pénalité relativement loin des poteaux niçois. Malheureusement pour les hommes de Lionel Grand, c’est un échec.

L’arbitre siffle la fin du match. Le Stade Niçois remporte donc sa première victoire dans la douleur. Un succès qui vient à point nommé avant les deux prochains déplacements du club.
D’ailleurs, Matthew James et Pacôme Gougeon semblent unanimes : "on avait besoin de cette victoire à domicile pour relancer notre saison. On maîtrise le jeu mais on n’y met pas assez de vitesse. On perd un peu notre sang-froid en seconde mi-temps, après il faut retenir avant tout la victoire."

"C’était important de gagner ce troisième match. On fait une bonne première mi-temps, mais encore une fois, on se procure des occasions qu’on n’arrive pas à convertir. La victoire est là mais on a encore du travail."

Lors des prochaines journées de championnat, le Stade Niçois se déplacera à deux reprises pour y affronter Massy et Aubenas respectivement les 4 et 18 octobre prochain.

Photo de Etienne Fiacre.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire