Nationale : le Stade Niçois fait match nul contre Albi pour son premier match

Après 6 mois d'interruption, la Nationale a débuté ce samedi pour le Stade Niçois qui a concédé le nul (13-13) à domicile face au SC Albigeois. Une rencontre qui a pourtant un goût de défaite.

La saison est lancée. Pas de victoire pour le club de rugby de Nice qui peut nourrir des regrets après une faute dans les dernières secondes de jeu. Une faute qui aura coûté très cher aux niçois.

Un match serré et pauvre en essais

Tout commence dès la 12e minute. Après une première pénalité ratée par Matthew James (Nice), les Albigeois ouvre le score grâce à Kévin Boulogne (0-3 ; 12è). Mais les Niçois allaient vite réagir.

Thomas Toevalu (Albi) reçoit un carton jaune pour avoir écroulé le maul des locaux. Pénalité facile pour James (Nice) qui remet les deux équipes à égalité (3-3 ; 19e).

À la 26e minute, Augustin Slowik (Nice) déborde sur l’aile gauche. L’essai semble imparable mais un en-avant volontaire de Boulogne brise l’occasion. Le demi-d’ouverture reçoit à son tour 10 minutes d’exclusion. Malgré les réclamations du public Niçois, du staff et des joueurs, l’arbitre n’accorde pas d’essai de pénalité.

Dans cette première mi-temps serrée, le Stade Niçois repasse devant au score après une pénalité réussie par James (6-3 ; 36e). La mi-temps est sifflée.

La fin cruelle pour les Niçois

Aucune équipe ne prend réellement le dessus sur l’autre. Lionel Mapoe reçoit un carton jaune pour avoir donné un croche-patte à un joueur Albigeois. En infériorité numérique, les azuréens concèdent trois points (6-6 ; 48è).

À trois minutes de la fin du match, Matthew James surgit de nulle part, s’infiltre dans la défense Albigeoise pour aller marquer le premier essai quasiment sous les poteaux (13-6 ; 77e).

On pense alors à la délivrance pour les Niçois. Mais un coup de sifflet de l’arbitre change la situation. Essai de pénalité pour le SC Albigeois après un maul écroulé dans l’en-but des sudistes (13-13 ; 83è).

Un silence envahit le stade. La fin du match est sifflée sur ce score de parité 13-13. Un nul accueilli telle une défaite du côté Niçois. D’ailleurs, les joueurs et le staff semblent unanimes. "À cinq mètres de l’en-but, on aurait dû marquer. On a fait beaucoup de fautes stupides qui ont permis à Albi de rester dans le match" , analysera Matthew James. Même son de cloche du côté de David Bogashvili : "c’est à la fois dommage et logique puisque on n’a pas réussi à transformer les occasions à cinq mètres de la ligne."

Premier match nul pour le Stade Niçois qui se déplacera à Tarbes le week-end prochain.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire