Rugby (Nationale) : Nice en démonstration à Suresnes

Trois semaines après son dernier match de Nationale, le Stade Niçois, 2e, retrouve le championnat avec un déplacement à Suresnes, 12e. Un match qui s'est soldé par une large victoire des Niçois de David Bolgashvili, 11-48, qui les rapprochent de leur rival Bourg-en-Bresse, leader actuel.

Après avoir concédé sa deuxième défaite de la saison face à Dax (24-22) et avec le report du match contre Cognac dû au Covid-19, le Stade Niçois voulait retrouver le chemin de la victoire afin de rattraper Bourg-en-Bresse qui occupe provisoirement la première place du championnat avec 60 points. Mission accomplie pour Matty James et ses partenaires qui auront livré une véritable démonstration face à Suresnes.

40 minutes pour se repérer

Pour ce match, David Bolgashvili a changé la quasi totalité de son effectif par rapport au dernier match contre Dax, à l’exception d’Alexandru-Gabriel Gordas qui reste au poste de pilier droit titulaire et Charles Reynaert qui reste à l’aile.

Malgré l’envie des joueurs et quelques beaux gestes, le Stade Niçois ne trouve pas son rythme en première mi-temps. Pourtant, ce sont bien les Niçois qui dominent les débats en début de partie. Après deux échecs consécutifs sur pénalité pour Suresnes, les Azuréens vont ouvrir le score par l’intermédiaire de Sakiusa Bureitakiyaca. Après un coup de pied à suivre, le Fidjien niçois prend de vitesse les défenseurs suresnois et parvient à aplatir dans l’en-but. James transforme, 0-7 pour Nice (11e).

L’ailier remet cela à la 35e minute. Après une pénalité et un essai non-transformé pour les locaux, Suresnes revient à 8-10. Parti d’une contre-attaque, Sakiusa accélère, se défait de plusieurs défenseurs peut-être un peu trop passifs sur le coup, avant d’inscrire un doublé. Ses deux premiers essais en tant que joueur du Stade Niçois. James manque la transformation, 8-15 en faveur de Nice. La mi-temps est sifflée sur le score de 11-15 après une dernière pénalité pour Suresnes en face des poteaux.

40 minutes pour convaincre

La seconde mi-temps démarre fort pour les Niçois. Après une pénalité rapidement jouée par Ormeachea dans les 22m adverses, Richard Fourcade s’infiltre dans la défense suresnoise et inscrit le troisième essai en faveur de son équipe. James transforme (11-22, 44e). Les Sudistes font preuve d’un jeu subtile et bousculent les Suresnois dans leur camp. Sur une longue passe, Charles Reynaert passe la ligne et aplatît. James manque cette fois la transformation mais Nice mène 11-27 à l’extérieur.

Le match est loin de s’achever, Nice en profite pour mettre la pression sur son adversaire. Parti d’une touche à cinq mètres, les Niçois envoient Kurt Haupt à l’essai après un maul solide et bien appliqué. Transformation en coin réussie par James, et 11-34 pour le Stade Niçois (53e).

Les Suresnois sont dépassés par le jeu des Azuréens qui jouent en supériorité numérique après un carton jaune infligé à l’un des piliers blanc et vert (61e). Après une mêlée, le ballon est envoyé au large et Defives sert Reynaert en bout de ligne pour un doublé. Transformation réussie, 11-41 pour Nice. Le suspense est déjà plié, et les Niçois terminent en beauté avec un essai de pénalité accordé par l’arbitre après une série de fautes répétées près de la ligne d’en-but (11-48, 77e).

Victoire bonifiée du Stade Niçois, 11-48 ! Avec ce succès, Nice consolide sa 2e place au classement, à deux points du leader Bourg-en-Bresse mais avec deux matchs en retard. Soirée parfaite pour les rouge et noirs qui font le plein de confiance avant d’affronter Narbonne au stade des Arboras, le 25 avril prochain.

Source image : Stade Niçois.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Rédacteur

Laisser un commentaire