Nationale (rugby) : Nice reprend la tête du classement après sa victoire face à Aubenas (29-23)

Au sein de son antre des Arboras, le Stade Niçois a une nouvelle fois pris le meilleur sur son adversaire en s'imposant difficilement face à Aubenas (29-23), bon dernier de la classe. Une victoire qui fait du bien avant une trêve de deux semaines.

Et de quatre pour le stade niçois ! Une semaine après sa victoire à domicile face à Massy (19-12), les rouges et noirs ont remis cela face à Aubenas, la lanterne rouge de Nationale. Encore invaincus dans son repère des Arboras, Nice reprend les commandes aux dépens de Bressane et signe un énième succès et poursuit sa magnifique saison malgré une copie laborieuse.

Les hommes de David Bolgashvili avaient la pression en cet après-midi ensoleillé. Après la victoire de Bressane la veille, Nice devait absolument l’emporter pour reprendre la tête du championnat. L’entame de match est idéale pour les Niçois. Après une première offensive dans les 22 mètres adverses, Nice marque le premier essai de la rencontre après un enchaînement au ras (5-0, 11e). Face aux perches, c’est une formalité pour l’ouvreur niçois (7-0). Mais voilà, après ce premier essai, les locaux se font surprendre par le jeu d’Aubenas qui en profite peu après avoir concédé l’ouverture pour remettre les pendules à l’heure (7-7, 16e).

Nice porte le ballon et fait le jeu en ce début de match mais quelques approximations viennent interrompre les actions. Portés par les quelques spectateurs du Stade des Arboras, Nice est plus tranchant. Une énième offensive dans le camp adverse, puis une magnifique percée de l’ailier permet à son équipe de reprendre les commandes de la rencontre avec le deuxième essai niçois (14-7, 22e). Les Ardéchois, pourtant dernier de l’exercice, ne baissent pas les bras et envoient du jeu dans la moitié de terrain niçoise. Nice commet quelques fautes mais Aubenas n’en profite pas, l’ouvreur ne convertit pas la pénalité (33e). On en reste à un score de 14 à 7 pour les locaux. Le Stade Niçois est moins fringant en cette fin de première mi-temps, la meilleure attaque du championnat saborde beaucoup de ballons et Aubenas n’est qu’à sept petites longueurs. La dernière mêlée du premier acte ne profite à personne, les acteurs rentrent aux vestiaires avec un avantage en faveur des niçois.

Nice, laborieux, a géré son avance

Frustrés d’une première période étriquée, Nice lance parfaitement les hostilités dans le second acte. Avec l’appui des avants, les rouges et noirs enfoncent le pack Ardéchois pour inscrire le troisième essai pour les Niçois (21-7, 48e).

Sur le coup d’envoi, Aubenas glane une pénalité après une bonne mêlée, l’ouvreur ne se fait pas prier pour engranger trois points de plus pour son équipe (21-10, 51e). Des points pour Nice puis pour Aubenas, les buteurs inscrivent trois points supplémentaires pour leurs équipes (24-13, 63e). Le stade Niçois accentue la pression dans le second acte et prend le contrôle du cuir dans le camp d’Aubenas. Les charges se multiplient mais les locaux font fassent à une bonne défense des Ardéchois. Les rouges et noirs sont à cinq mètres de l’en-but. Simon Ricquebourg, entré il y a quelques instants, se fait la malle et passe la ligne (29-13). Nice a fait le trou dans cette rencontre.

Le leader se déconcentre. Alors qu’il a le match en main, Nice est victime d’un trou d’air. Aubenas écarte sur le large après une récupération et l’ailier file en coin pour aplatir. En coin, la transformation passe malgré le vent (29-20). La fin de match est à suspense entre les deux équipes, Aubenas veut jouer les troubles fêtes face à une équipe de Nice moins compétitive. Malgré l’écart au classement, Aubenas ne démérite pas et continue d’attaquer. En vain. Le match se termine sur une dernière pénalité marquée par Aubenas (29-23, 80e).

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire