Nationale (rugby) : première défaite à domicile pour le Stade Niçois qui perd James Lasis

Ce dimanche, le Stade Niçois recevait le RC Narbonne au stade des Arboras. Un duel du top 5 qui s'est soldé par une défaite des Niçois, 19-24. Le premier revers à domicile pour Nice qui a perdu l'un de ces deuxièmes lignes, James Lasis, sorti sur une civière.

La défaite peut être amère. Mais celle-ci l’est d’avantage, non seulement à cause du fait que ce soit la première au stade des Arboras pour Nice, mais surtout lorsqu’un joueur blessé est contraint de sortir, sur une civière qui plus est. C’est le cas de James Lasis, deuxième ligne niçois, qui, après un choc à la tête, est reparti dans un état assez critique. Voici le résumé d’une rencontre gâchée.

Un duel au rendez-vous

Les joueurs du Stade Niçois se sont heurtés à une équipe de Narbonne très solide qui a su tenir le coup pendant les dix premières minutes. Jusqu’à cette première pénalité inscrite par Matty James (3-0 ; 13e). Les Niçois vont par la suite commettre quelques petites erreurs dans leur camp. Heureusement pour eux, le dix narbonnais rate une tentative dans l’angle opposé, on en reste à 3-0 en faveur des locaux.

Nice va même frapper un grand coup. Après un débordement côté droit de Sakiusa Bureitakiyaca, le capitaine Ormeachea sert idéalement Ben Mosses. Le centre accélère et s’en va marquer le premier essai de la partie entre les poteaux. 10-0 après la transformation immanquable de Matty James (27e).

Dans ce contexte difficile pour les Narbonnais de réagir, c’est pourtant ce qu’ils parviennent à faire avec une pénalité, cette fois réussie avec l’aide de la barre transversale (10-3 ; 27e). Mais ce n’était que partie remise puisque les Narbonnais allaient être réduits à 14 après un carton jaune infligé à l’un des trois-quarts centres narbonnais. La mi-temps est sifflée sur le score de 10-6 après une dernière pénalité transformée côté Narbonne.

Une seconde mi-temps à l’avantage des Narbonnais

Si la première mi-temps a tourné en la faveur des Niçois, la seconde allait plutôt basculer du côté des Narbonnais. Après un échange de pénalités des deux côtés, les deux équipes se retrouvaient à 13-9. Un score serré, ce qui était prévu dans ce duel de titans.

Après cela, c’est Narbonne qui met le pied sur l’accélérateur. Après une pénalité rapidement jouée, le ballon est écarté sur l’aile gauche. Le trois-quarts centre narbonnais est à la conclusion d’une superbe action collective de Narbonne qui passe devant au tableau d’affichage pour la première fois de la partie. Essai non-transformé, 13-14.

Les visiteurs en remettent une couche à la 61e minute avec un nouvel essai, cette fois, du troisième ligne aile qui, après une série d’attaques et une pression exercée sur les Niçois, arrive à aplatir le deuxième essai des Narbonnais sur l’aile droite. Essai transformé, et 13-21 pour Narbonne.

James Lasis le malheureux

James Lasis (Stade Niçois) allongé sur le sol après un choc à la tête

L’un des moments clés du match, c’est bien entendu le choc subit par James Lasis qui, après une mêlée, s’écroule sur le sol. Immobile, le staff médical intervient sur le terrain pour s’occuper du deuxième ligne niçois. Pendant cinq grosses minutes d’interruption, tous les regards étaient fixés sur Lasis et son état. Après consultation, il était nécessaire de le remplacer et de le faire sortir sur une civière (voir photo ci-dessous). Le jeu reprend par la suite.

Le reste du match n’allait pas produire de grandes occasions. Après deux nouvelles pénalités, le score était de 16-24 (75e) pour Narbonne. Avec plus de huit point à rattraper, la défaite était quasiment inévitable pour les Niçois qui vont chercher le point du bonus défensif en fin de partie. C’est ce qu’ils parviennent à faire avec une toute dernière pénalité de Matty James, 19-24 pour les Narbonnais qui remportent finalement ce match serré.

Malgré cette victoire de Narbonne, aucune célébration, ou presque, n’aura lieu. Les joueurs restent de longues minutes sur la pelouse et attendent des nouvelles de leur coéquipier Lasis blessé. Le coach et l’équipe se sont refusés au moindre commentaire. Visiblement, le match est déjà oublié, personne ne pense à la défaite, puisque les Azuréens du Stade Niçois auront perdu non seulement une rencontre, mais un joueur clé.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Rédacteur

Laisser un commentaire