OGC Nice : Match nul décevant contre Rennes

C’est un match capital dans la course à la ligue des champions, car les Rennais sont troisièmes et les Niçois quatrièmes avec deux points de retard sur les Bretons.

Sur sa première incursion, les niçois se procurent leur première occasion grace à Amine Gouiri qui décide d’envelopper ( ça passe tout près de la lucarne gauche de Alemdar (4e).
Dans la foulée Delort tente sa chance aux 25 m ça passe encore une fois près de lucarne gauche.
Rennes a du mal à se porter vite vers l’avant, Nice récupère rapidement les ballons et arrive à provoquer les fautes rennaises.
Les minutes passent, il faudra attendre la 21e minute pour voir une nouvelle tentative, c’est une reprise d’Atal qui passe au-dessus.
Rennes va tirer pour la première fois dans ce match après un contre. C’est Flavien Tait, servi par Terrier qui enroule, mais Todibo est là pour contrer (25e).
Le Gym est l’équipe la plus entreprenante dans cette première demi-heure, les niçois multiplient les centres et les passes dans le dos des Rennais. Kasper Dolberg va même réussir à percer les filets bretons, mais Mr Bastien siffle faute (27e). Encore une tentative niçoise 5 min plus tard, Delort dans la même position qu’en début de match, s’essaye de loin. Cette fois-ci, c’est cadré, mais trop facile pour le gardien Turc.
Malgré la domination niçoise, la plus grosse occasion est pour Rennes. Après un beau mouvement, Bourrigeaud donne à Majer qui frappe. Benitez repousse, mais ça arrive sur Terrier qui n’a plus qu’à pousser le ballon, heureusement Todibo intervient parfaitement. Benoit Bastien siffle finalement un hors-jeu, mais cette action prouve que le SRFC peut marquer sans avoir de nombreuses occasions.
Rennes commence à prendre le dessus dans la fin de cette seconde période, Benjamin Bourrigeaud est même tout proche de marquer sur coup franc (43e) mais ça passe à côté de quelques centimètres.

Nice a dominé ce premier acte, mais n’a pas réussi à trouver la faille. Les Aiglons ont pris d’assaut le but rennais par les centres et les passes en profondeur.

Sur un corner à la 49e, Nice se procure les deux premières occasions de cette deuxième période, d’abord, c’est Dante qui est proche de tromper Alemdar qui arrive tout de même à détourner. Sur le corner qui suit, Gouiri tente une reprise, mais ça passe largement hors cadre.
Quelques instants plus tard, Delort est accroché dans la surface, mais l’arbitre ne bronche pas et ne fait pas appel à la VAR.
Après une perte de balle très dangereuse, les Bretons récupèrent le ballon. Laborde se joue de la défense et frappe, son tir accroche le poteau. On était tout proche de l’ouverture du score sur ce deuxième tir rennais du match (52e). Rennes se sent pousser des ailes va s’essayer deux fois au but dans la minute qui suit.
Nice va remettre la pression sur le but rennais à la suite d’un corner, Dante reprend de la tête c’est repoussé, Gouiri tente une frappe de nouveau, mais une fois encore, c’est arrêté.
On vient de dépasser l’heure de jeu et le Gym s’installe dans le camp breton. Les hommes de Genesio tentent de répliquer par des contres mais ils subissent clairement les phases de possession des Aiglons qui vont logiquement ouvrir le score. C’est une action 100 % algérienne, c’est d’abord Atal qui garde longtemps le ballon avant de rentrer dans l’axe et de servir de l’extérieur du pied son compatriote Andy Delort. Ce dernier reprend parfaitement de la tête et ouvre le score pour le Gym à la 67e minute de jeu !
Après ce but, Christophe Galtier va effectuer plusieurs changements et faire descendre le bloc de son équipe. Avec l’obligation de réagir, les Rennais vont inverser les rôles et ce sont eux qui occupent maintenant le camp niçois.
À force de tout tenter pour égaliser, Rennes va revenir au score grâce à Martin terrier. C’était sur coup de pied arrêtés que les Bretons s’étaient montrés les plus dangereux, justement, c’est sur un coup franc qu’ils vont marquer. Parfaitement servi par Bourrigeaud, Terrier arrive à décocher une tête qui trompe Benitez.
Cette égalisation a fait beaucoup de mal aux niçois et inversement beaucoup de bien au Stade rennais, dans les 10 dernières minutes de cette rencontre les visiteurs sont ceux qui pourraient bien prendre l’avantage. C’est Terrier le buteur qui est proche du doublé par deux fois (81e et 86e) mais Omari lui aussi aurait pu trouver la faille (86e) mais Atal sauve miraculeusement son équipe avec un dégagement sur la ligne.

Ce choc OGC Nice - Stade Rennais va finalement se terminer sur ce score de 1-1. Mauvaise opération pour les niçois qui ont globalement dominé cette rencontre. Le but de Delort a dynamisé les Bretons qui ont logiquement égalisé. Après le but de Terrier, Rennes s’est encore plus affirmé et aurait même pu marquer une seconde fois.

Avec ce nul, Nice reste quatrième du classement, toujours deux points derrière leurs adversaires du jour.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire