Yann Tivoli s’engage avec Aurillac en vue de la saison prochaine

Coup dur pour le Stade Niçois. Le seconde ligne Yann Tivoli s'apprête à quitter la Côte d'Azur en fin de saison.

Indiscutable au sein du XV de départ niçois, Yann Tivoli s’apprête à quitter le club azuréen en fin de saison. Le solide seconde ligne (1m95, 106kg) s’est en effet engagé avec Aurillac (Pro D2) en vue de la saison prochaine. Une opportunité difficile à repousser pour ce joueur qui n’a jamais connu les joutes du rugby professionnel. "Le club m’a contacté en fin d’année dernière par mon agent. J’ai été honoré. C’est une sacrée occasion pour moi de jouer en Pro D2. Le Stade Aurillacois est une valeur sûre de ce championnat", explique Yann Tivoli, dans un entretien accordé à Actu.fr.

Originaire du Sud-Est de la France, le joueur de 29 ans a notamment évolué du côté de Dax et Grasse. Il a rejoint le Stade Niçois en 2018. Cette saison, il possède un rôle clé dans le dispositif mis en place par les entraîneurs David Bolgashvili et Martin Jagr. Régulièrement titulaire, il possède une mobilité très intéressante à ce poste de deuxième ligne. C’est également un élément très important de la touche niçoise.

"Pourquoi pas, la saison prochaine, une rencontre en Pro D2 entre Nice et Aurillac ?"

Le Stade Aurillacois est actuellement 9e du Championnat de France de Pro D2. Si les Cantalous parviennent à assurer leur maintien en deuxième division (cela est bien parti), Yann Tivoli devrait donc découvrir le rugby professionnel. Une récompense pour le joueur : "Je prends cela comme une très belle opportunité de jouer à ce niveau. C’est un sacré challenge et défi, mais je suis prêt. Et je le dois aussi à mon club actuel." Le Stade Niçois s’apprête à jouer une fin de saison passionnante.

Le club azuréen, bien parti pour se qualifier pour les phases finales de Nationale, espère décrocher un billet pour monter en Pro D2. "Pour le moment, je me concentre sur mon club. Et pourquoi pas, la saison prochaine, une rencontre en Pro D2 entre Nice et Aurillac, cela serait un joli clin d’œil du destin", glisse Yann Tivoli. Cela serait une excellente nouvelle pour le Stade Niçois. En attendant de recruter le successeur de Yann Tivoli, le club azuréen devrait pouvoir compter sur son seconde ligne, ce samedi, lors de la réception de Massy.

Photo : Stade Niçois

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire