ATP 250 : Gilles Simon passe sans trembler en 1/8e à Sofia

On avait quitté l'Azuréen frustré après un match très accroché face à l'Américain Tommy Paul au premier tour du tournoi de Bercy. Une semaine plus tard, après être passé par les qualifications, Gilles Simon s'est relancé à Sofia (Bulgarie).

Après avoir disposé de l’Australien Luke Saville (365e mondial) et l’Ukrainien Illya Marchenko (216e mondial), le niçois affronté au premier tour le Slovaque Andrej Martin (105e mondial). Les deux trentenaires qui ne s’étaient encore jamais affrontés sur le circuit ATP, ont offert aux quelques personnes présentes dans la salle un beau match de tennis.

Dans le premier set, Simon très agressif ne laisse aucun répit à son adversaire en prenant l’avantage d’entrée de jeu. Le slovaque certainement surpris par le rythme imposé par le français se fait déborder et commet pas mal de faute. Solide sur son engagement qui n’est habituellement pas son point fort (79% de points gagnés sur sa première balle), il ne concède aucune balle de break contre six à son adversaire. Rapidement le français se détache pour mener 4-0, avant de dérouler pour gagner la première manche (6-2).

En début de deuxième set, bis repetita. Gilles Simon prend rapidement l’avantage. Mais c’était sans compter sur la réaction de d’Andrej Martin qui va se procurer une balle de break à 3-1, son unique occasion de revenir dans la rencontre. Opportunité manquée qui le fait sortir de son match. La deuxième partie du set est plus tendue puisque derrière sur une nouvelle balle de match le Maralpin manque son coup et laisse comme la semaine passée transparaître ses émotions : "J’arrive plus à me concentrer". C’est alors que parmi la dizaine de spectateurs présents on entend des encouragement qui remettent le niçois sur les bons rails.

Gilles Simon finit par s’imposer (6-2, 6-2) en 1h21 et retrouvera au prochain tour un autre australien, la tête de série N°6, John Millman (38e mondial).

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire