Tennis : les tops/flops de Roland-Garros 2021

L’Open de tennis de Paris s’est soldé le 11 juin par une victoire solide du numéro 1 mondial, Novak Djokovic chez les hommes, le lendemain de celle de Barbora Krejcikova chez les femmes.

En dehors du deuxième succès du Serbe à Paris (qui compte désormais 19 titres en Grand Chelem, un de moins que Rafael Nadal et Roger Federer), et du premier grand sacre en simple de la Tchèque, d’autres évènements ont marqué cette édition 2021 de Roland Garros.

Top : Les Français en double

En larmes, allongé sur la terre battue du court Philippe-Chatrier, Nicolas Mahut réalise tout juste la portée de l’exploit qu’il vient de réaliser avec son partenaire et ami, Pierre-Hugues Herbert. Le duo français vient de battre, devant son public, les Kazakhs Andrey Golubev et Alexander Bublik (4-6, 7-6, 6-4) dans la finale double messieurs de Roland-Garros. En ajoutant une nouvelle ligne à leur palmarès bien garni de 5 titres du Grand Chelem (US Open 2015, Wimbledon 2016, Roland-Garros 2018 et Open d’Australie 2019), les tricolores établissent un record qui fait d’eux la meilleure paire de l’histoire du tennis français. Pour marquer encore plus les mémoires, les deux ont déjà mis le cap sur leur prochain gros objectif : une médaille olympique à l’occasion des Jeux de Tokyo cet été.

Flop : Les Français en simple

Si la performance de Mahut et Herbert en double était historique, du côté des simples, elle l’était aussi, mais dans le mauvais sens du terme : au bout de la première semaine, tous les joueurs tricolores en lice (11 chez les femmes et 17 chez les hommes) avaient déjà été éliminés. Tsonga, Gasquet, Monfils, Mladenovic, Garcia, et même la Niçoise Fiona Ferro, numéro 1 française au classement WTA, ont tous chuté, enregistrant le pire résultat du tennis français à Roland-Garros. La première fois qu’il n’y avait aucun tricolore en seizièmes de finale des Internationaux de France remonte à 1925. Ce triste constat forcera peut-être à une remise en question du côté du tennis français pourtant rayonnant par le passé.

Top : Le duel de titans Nadal vs Djokovic

Cette demi-finale avait plutôt un air de finale. Le choc entre Novak Djokovic, numéro 1 mondial, et Rafael Nadal, vainqueur à 13 reprises de Roland-Garros, a répondu aux espérances des spectateurs. Les deux joueurs ont fait preuve d’une qualité de jeu impressionnante qui a offert un spectacle technique et physique épique, soldé par un come-back du Serbe face au spécialiste de la terre battue en 4h11 (3-6, 6-3, 7-6, 6-2). « Djoko » vient plus que jamais confirmer sa place parmi le Big Three du tennis, comme le montrent les chiffres du site Statista.

Flop : Les sorties prématurées de Federer et Osaka

Ils ont provoqué un mini-séisme en sortant rapidement de la compétition. Naomi Osaka, numéro 2 mondiale, a déclaré forfait avant son deuxième tour, cédant à la pression médiatique qu’elle estimait trop importante. De son côté, Roger Federer, la légende du tennis, a aussi préféré abandonner avant son 8e de finale, voulant mettre un coup de frein à son retour à la compétition après deux opérations du genou. L’actuel numéro 8 mondial s’est d’ailleurs rapidement trouné vers les 2021 Wimbledon Championships de Londres du 28 juin au 11 juillet prochain, où il sera très attendu par tous les fans de tennis ainsi que les bookmakers. Les spécialistes ont d’ailleurs évalué la cote de victoire finale du Suisse à 9. Il se situe parmi les premières places de la liste des favoris du site de paris tennis Betway (chiffres du 16 juin). Malheureusement pour la Japonaise, elle était également parmi les top joueuses avant avant d’annoncer son retrait de la compétition quelques jours après la fin de l’Open de France.

Top : Les révélations prometteuses

Les fans de tennis peuvent se ravire : l’avenir du sport semble radieux. Arrivé jusqu’en finale, Stefanos Tsitsipas a séduit par son panache et sa rage de vaincre. Le Grec, déjà à la 4e place du classement ATP, s’est révélé comme un sérieux prétendant à une place de numéro 1 dans un avenir proche. L’autre révélation du tournoi est Lorenzo Musetti. L’Italien a longtemps fait trembler Novak Djokovic, le menant 2 sets à rien en huitième de finale avant de vivre un rapide retour à la réalité qui l’a forcé à l’abandon (7-6, 7-6, 1-6, 0-6, 0-4). Ses gestes techniques à couper le souffle lors du 16e de finale 100% italien contre Cecchinato ont aussi marqué les mémoires.

L’édition 2021 de Roland-Garros, la 125e de l’histoire des Internationaux de France, restera dans les annales comme l’une des plus spectaculaires, à la fois rafraîchissante et imprévisible.

Partager

Laisser un commentaire