Tour des Alpes-Maritimes et du Var : coup double pour Michael Woods

La seconde étape du Tour des Alpes-Maritimes et du Var offrait un final spectaculaire, propice aux puncheurs.

Pas de repos pour les coureurs du Tour des Alpes-Maritimes et du Var ! La seconde étape de ce triptyque azuréen était une boucle autour de Fayence (177,4 km). L’arrivée était jugée au sommet du mur de Fayence (1,2 km à 9,8%). La course promettait donc d’être explosive, et elle l’a été !

Une échappée à 7 avec Andrea Mifsud

De nombreuses attaques animent le début de la course. Ils sont finalement 7 à prendre les devants : Dylan Kowalski (Xelliss-Roubaix Lille Métropole), Clément Berthet et Biniam Girmay Hailu (Delko), Hugo Houle (Astana-Premier Tech), Víctor De La Parte (Total Direct Energie), Cyril Barthe (B&B Hôtels p/b KTM), et le jeune Cannois Andrea Mifsud (Swiss Racing Academy), déjà à l’offensive lors de la première étape.

L’écart monte jusqu’à 4’50". Mais le peloton contrôle, dans le sillage de la Trek-Segafredo. La formation américaine travaille pour le leader du classement général, le Néerlandais Bauke Mollema. Les 7 hommes de tête possèdent 2’30" d’avance au pied de la première montée du Mur de Fayence, à environ 35 kilomètres de l’arrivée.

Dans cette première ascension du Mur de Fayence, l’échappée accélère. Dylan Kowalski et Andrea Mifsud sont distancés par leurs compagnons de route. Quelques kilomètres plus tard, l’Erythréen Biniam Girmay Haliu est lui aussi lâché. Ils ne sont plus que 4 coureurs en tête. Les fuyards possèdent 1’ d’avance à l’amorce des 15 derniers kilomètres.

Michael Woods frappe fort

Les hommes de tête continuent de perdre des éléments. Clément Berthet et Victor De La Parte sont ainsi distancés dans le final. Hugo Houle et Cyril Barthe sont les derniers survivants de l’échappée matinale. Les deux hommes de tête sont finalement repris à moins de 3 kilomètres de l’arrivée, par un peloton mené à vive allure par les INEOS-Grenadiers.

Le peloton arrive donc groupé dans le mur de Fayence. Dans les derniers hectomètres, Michael Woods (Israel Start-Up Nation) passe à l’offensive. Le Canadien, spécialiste de ce type d’arrivée, parvient à faire la différence pour s’imposer en costaud. Bauke Mollema (Trek-Segafredo) prend la seconde place de l’étape. Jhonatan Narvaez (INEOS-Grenadiers) complète le podium.

Changement de leader au classement général. Michael Woods prend les commandes, pour 1 petite seconde devant Bauke Mollema. Le suspense est donc garanti avant la troisième et dernière étape. Demain, les coureurs de ce Tour des Alpes-Maritimes et du Var auront un beau programme, avec une boucle autour de Blausasc (134,7 km). Le Col de la Madone devrait notamment être le théâtre d’une belle explication entre les favoris de cette épreuve.

Classements et réactions :

Classement de la deuxième étape :

1. Michael Woods (Israel Start-Up Nation) en 04h16’54"
2. Bauke Mollema (Trek-Segafredo) à 2"
3. Jhonatan Manuel Narvaez Prado (INEOS-Grenadiers) à 4"
4. David Gaudu (Groupama- FDJ) à 7"
5. Alexis Vuillermoz (Total Direct-Energie) à 10"
6. Rudy Molard (Groupama-FDJ) à 10"
7. Ben O’Connor (AG2R Citroën Team) à 11"
8. Arjen Livyns (Bingoal-WB) à 13"
9. Pavel Sivakov (INEOS-Grenadiers) à 13"
10. Christophe Laporte (Cofidis) à 13"

Classement général :
1. Michael Woods (Israel Start-Up Nation) en 9h07’15’’
2. Bauke Mollema (Trek-Segafredo) à 1’’
3. David Gaudu (Groupama-FDJ) à 7’’
4. Rudy Molard (Groupama-FDJ) à 10’’
5. Ben O’Connor (AG2R Citroën Team) à 11’’
6. Jesus Herrada Lopez (Cofidis) à 13’’
7. Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) à 13"
8. Valentin Madouas (Groupama-FDJ) à 13"
9. Arjen Livyns (Bingoal-WB) à 13"
10. Nairo Quintana (Arkéa-Samsic) à 13"

Réactions :
Michael Woods (Israel Start-Up Nation) : "L’objectif était de décrocher une victoire d’étape aujourd’hui. Je suis vraiment très content de gagner sur ma première course cette année. Je me sentais bien. Je savais que je devais me concentrer sur cette ascension, et j’y suis allé en appuyant sur les pédale le plus fort possible."

Bauke Mollema (Trek-Segafredo) : "C’était une journée difficile, avec des montées et des descentes toute la journée. C’est dommage de perdre le maillot pour une seconde mais je pense que Woods était le plus fort aujourd’hui. J’étais dans les roues à 300-400 mètres, mais je n’ai pas réussi à revenir. Je n’ai pas réussi à le passer et je pense qu’il mérite la victoire. Les jambes sont bonnes et je suis content de ma forme. Demain, ce sera une étape de montagne vraiment difficile. Ce sera beaucoup plus dur que ces derniers jours, car ce sera pour les purs grimpeurs. C’est près de chez moi, et je connais très bien les ascensions. J’espère pouvoir changer les choses au classement général dimanche."

David Gaudu (Groupama-FDJ) : "L’équipe ne s’est pas sentie trop mal au vu des résultats. On fait 4e et 6e avec Rudy Molard, donc c’est plutôt bien. C’est encourageant. Je prends le maillot blanc de meilleur jeune à Valentin Madouas, c’est de bonne guerre. C’est drôle, mais le but est qu’il reste quand même dans l’équipe. On est encore 3 à être placés au général, donc c’est plutôt pas mal. Demain, il y a encore une belle étape. Je pense que l’on sera plus sur notre terrain de jeu, dans le sens où cela sera de la vraie montagne, avec des cols à 1000 mètres d’altitude. Il y a moyen de faire de belles choses. Il va falloir bien récupérer, et on va essayer de bien faire. Pour une reprise, l’équipe marche bien, c’est encourageant."

Photo : Le Tour 06-83

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire