Tout ce qu’il faut savoir sur le Tour des Alpes-Maritimes et du Var

Le Tour des Alpes-Maritimes et du Var se déroule ce week-end. Nairo Quintana pourra-t-il conserver son titre ? Réponse dimanche. Une chose est sûre néanmoins. Le spectacle sera au rendez-vous.

Le Tour des Alpes-Maritimes et du Var a donc lieu ce week-end. Le programme apparaît très copieux, avec un parcours très sélectif. La première étape, ce vendredi, sera une étape très vallonnée entre Biot et Gourdon (188 km). Le final promet ainsi d’être mouvementé avec l’ascension finale du Col de Gourdon (8 km à 4,5%), montée à franchir à trois reprises dans les 60 derniers kilomètres de l’étape.

La seconde étape s’annonce également très serrée. Ce samedi, les coureurs effectuent une boucle autour de Fayence (177,4 km). Difficile de faire un pronostic tellement la course devrait être indécise. Le parcours pourrait profiter à une échappée avec l’ascension du Col de Mons en milieu d’étape. Mais, si le peloton est groupé à l’approche du final, un puncheur-sprinteur pourrait bien faire la différence.

Enfin, la troisième étape, ce dimanche, devrait sans aucun doute être la plus spectaculaire. Il s’agit d’une boucle autour de Blausasc (134,7 km). Trois ascensions de 1re catégorie sont au programme : le Col de Saint-Roch, le Col de Braus, et le Col de la Madone, dont le sommet est situé à moins de 25 kilomètres de l’arrivée. Une explication entre costauds devrait avoir lieu en vue du classement général de l’épreuve.

Les favoris de l’épreuve

Le tenant du titre, Nairo Quintana, est bien présent pour défendre son titre. Après une opération aux deux genoux, le coureur du Team Arkéa-Samsic effectue son retour à la compétition. Mais le Colombien aura fort à faire face à lui. La formation britannique INEOS-Grenadiers aligne une équipe de très haut niveau, avec les présences de Geraint Thomas, vainqueur du Tour de France 2018, Tao Geoghegan Hart, vainqueur du Tour d’Italie 2020, mais aussi Pavel Sivakov, Rohan Dennis ou Dylan Van Baarle. Du très très lourd.

De son côté, la formation Astana PremierTech aligne le Danois Jakob Fuglsang. Il est notamment accompagné par les Basques Gorka Izagirre et Omar Fraile. L’équipe UAE Team Emirates fait partie des outsiders à suivre, avec l’Espagnol David De La Cruz, et l’ancien champion du monde Rui Costa. Dan Martin devrait mener le collectif d’Israël Start-Up Nation. Bauke Mollema et Giulio Ciccone seront les fers de lance de la Trek-Segafredo. Enfin, la formation AG2R Citroën Team aligne une belle composition, dans le sillage du champion olympique Greg Van Avermaet, et de son compatriote belge Oliver Naesen.

Les Français à suivre

La formation AG2R Citroën Team possède des coureurs français de très bon niveau. Nans Peters, vainqueur d’une étape sur le Tour de France 2020, et le Niçois Clément Champoussin sont à surveiller. La Team Total Direct Energie est notamment menée par Pierre Latour et Alexis Vuillermoz, des coureurs capables de briller sur des épreuves comme le Tour des Alpes-Maritimes et du Var. De son côté, la Cofidis peut s’appuyer sur son sprinteur Christophe Laporte. Pour la Trek-Segafredo, Julien Bernard et Kenny Elissonde pourraient passer à l’offensive.

Enfin, la composition de la Groupama-FDJ était particulièrement attendue. Incertain en raison d’une blessure au dos, Thibaut Pinot est bien aligné sur cette épreuve. La formation française possède une très belle équipe sur le papier. Pinot pourra ainsi compter sur le soutien du Vencois Valentin Madouas, mais aussi sur Rudy Molard ou Bruno Armirail. Le spectacle devrait bien être au rendez-vous ce week-end !

La déclaration

Nairo Quintana (Team Arkéa-Samsic, vainqueur de l’édition 2019) : "J’ai déjà disputé plusieurs fois le Tour des Alpes-Maritimes et du Var, et j’en ai de bons souvenirs. Le meilleur était l’an passé, avec une très belle victoire au classement général, et la veille au sommet du Col d’Èze, avec la team Arkéa-Samsic. Je vais effectuer ma rentrée 2021 en compétition sur cette épreuve. Mais ce qui est sûr, c’est que je ne possède pas la même condition que l’an passé. Néanmoins, ma motivation reste affirmée."

Photo Arkéa-Samsic

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire