Ligue A (volley-ball) : Nice n’a pas fait le poids face à Sète

Malgré sa victoire de la semaine dernière face à Chaumont (3-2), Nice a de nouveau connu une défaite sévère face à Sète (3-1) lors de 22e journée. Les Aiglons restent à la 12e place.

Il y avait des raisons d’y croire ! Après sa victoire à suspense face à Chaumont (7e), Nice voulait enchaîner un deuxième succès d’affilée. Opposés à une équipe de Sète, classé deux places plus haut, les partenaires de Jérôme Clere sont une nouvelle fois passés à travers de la rencontre (3-1).

Nice à l’agonie dans le premier acte

Les premiers échanges de la rencontre tournent très vite à l’avantage d’une même équipe, celle de Sète. Pourtant, les Aiglons s’accrochent dans la partie dans ce début de match accrocheur et marqué par la qualité des attaques (7-6). Alors que le premier set est tout juste entamé, c’est un trou d’air énorme que les Niçois vont subir. Le service surpuissant du joueur de Sète sème la zizanie dans le camp adverse et Nice se retrouve alors incapable de relancer (12-6). Il y a des bonnes intentions dans le camp niçois mais la communication est clairement absente entre les joueurs. Dominateurs dans tous les domaines, les Héraultais sont seuls sur le terrain et répondent présent à leur statut de favori (25-16).

Les débats se rééquilibrent entre les acteurs

La dynamique est similaire à l’entame du second set. Sète prend très vite les commandes pour mener de cinq petites longueurs (12-7). Le set est évidemment pour Sète, un jeu de mots qui ne fait pas rire les Aiglons (25-22). Deux sets à rien, la fierté des volleyeurs de la Riviera va parler et faire réagir les partenaires de Salerno. Pourtant, tout laisse à penser que Nice va prendre sa valise lorsque les Sétois mènent largement dans le troisième set (16-12). Avec de la détermination, Nice se révolte et retourne la situation en serrant sa défense et en maintenant sa précision en attaque (25-22).

Nice craque dans les derniers instants

Sur son élan, celui qui reste sur pourtant une série catastrophique de quatre défaites en cinq matchs, va complètement renverser la situation. La pression est mise d’entrée par les jaune et bleu qui ne laissent pas respirer leur adversaire (7-13). Alors que le début de match est un cauchemar, Nice est de nouveau dans la partie (10-15). Cependant, c’est bien Sète qui va faire la différence en fin de set, bénéficiant d’une énième faute des Niçois (26-24). Nice peut nouer des regrets de ne pas avoir poussé son adversaire dans un tie-break décisif. La saison difficile se poursuit.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire